En 1978, un groupe punk du nom des Béruriers voit le jour à Paris. Il est composé de François, Pierrot et Olaf. Lorsque Pierrot doit quitter pour faire son service militaire, c'est Loran du groupe Guernica qui le remplace à la guitare. Après que le groupe ait changé de nom à plusieurs reprises, en plus d'avoir exploré divers styles musicaux toujours très sombres et complètement underground, Olaf doit à son tour quitter le groupe pour aller faire son service militaire en Allemagne. François et Loran décident donc de présenter un concert d'adieu le 19 février 1983 à l'Usine Pali-Kao de Paris, concert qu'ils intitulent "Bérurier Noir". Au lieu d'être un concert d'adieu, ce spectacle deviendra plutôt un nouveau départ pour le duo qui s'appellera désormais Bérurier Noir. Pour ce spectacle, et à la demande des gens de Pali-Kao qui désiraient une idée artistique derrière la performance scénique, François avait apporté de nombreux accessoires pour se déguiser. Ce type de performance théâtrale, très près du cirque, deviendrait la marque de commerce du groupe sur scène.

 

Abordant des thèmes politiques, prônant la liberté, l'anti-capitalisme et l'anti-fascisme, le groupe va conquérir rapidement un jeune public de punks et de squatters, public qui grandira avec le groupe sans jamais s'en dissocier. Avec simplement une guitare et une boîte à rythmes (qu'ils appellent Dédé) pour accompagner la voix de François (alias Fanfan), Bérurier Noir deviendra rapidement un groupe culte de la scène rock alternative française et donnera de nombreux spectacles dans plusieurs pays de la francophonie (incluant le Québec).

 

Après 2 mini-albums ("Nada" et "Macadam Massacre"), le groupe enregistre enfin son premier album complet à la fin de 1983. Il est lancé au début de 1984 et s'intitule encore une fois "Macadam Massacre". Lorsque le groupe Lucrate Milk se dissocie, plusieurs de ses membres joignent les rangs de Bérurier Noir. On retrouve Masto au saxophone, Helno et Laul (Bol) aux choeurs et comme clowns (on les appellera les Totos) et Marsu aux choeurs qui deviendra leur gérant et le fondateur de l'étiquette Bondage. Bol deviendra aussi l'illustrateur officiel du groupe. Il ne faut pas oublier aussi la présence de Jean-Mi, l'homme derrière la boîte à rythmes qui accompagnera le groupe tout au long de sa carrière.

 

Avant un spectacle intitulé simplement "1984", le groupe découvre avec stupéfaction que Dédé, leur boîte à rythmes, est disparue. Même si elle est remplacée efficacement par le batteur de Lucrate Milk pour le seul spectacle avec batteur de la carrière du groupe, une recherche intense est lancée pour retrouver Dédé et son voleur, mais en vain. Dédé est donc remplacée par Electro-Harmonix D.R.M.16. Au mois d'octobre, le groupe rencontre pour la première fois les 2 Titis (la grande et la petite) qui deviendront choristes à temps plein pour le groupe. Bérurier Noir donne pour la première fois des spectacles à l'extérieur de la France (Hollande, Suisse, Irlande) où il est chaleureusement accueilli.

 

 

Au début de 1985, le groupe nous présente un nouvel album: "Concerto pour détraqués". Bérurier Noir parcourt ensuite la France pour présenter ses nouvelles chansons et de nombreux spectateurs sont au rendez-vous... tout comme les forces policières d'ailleurs qui surveillent attentivement ce qui se passe à leurs spectacles. Un nouveau membre s'ajoute au groupe au saxophone: Pascal Kung Fu. Ils poursuivent cette immense tournée tout au long de l'année 1986 et se font connaître d'un plus large public grâce à quelques apparitions à la télévision.

 

Le feu roulant de concerts dans des conditions souvent difficiles qui se poursuit au début de 1987 amène le groupe à faire une pause et à annuler des concerts en mai et juin. Ils en profitent pour enregistrer l'album "Abracadaboum!". Laul et Helno qui désireraient monter un vrai spectacle à chaque concert, ce qui coûterait beaucoup plus cher, se font rabrouer par François et Loran qui sont totalement contre l'idée. Les 2 décident donc de quitter le groupe et Helno deviendra le chanteur des Négresses Vertes jusqu'en 1993 alors qu'il décédera d'une surdose. La grande Titi quittera aussi le groupe peu de temps après pour former le duo pseudo hip hop Titi et Nobru avec son compagnon de l'époque Nobru, guitariste de Ludwig Von 88 et futur chanteur de Sergent Garcia.

 

Au début de 1988, la bande de Bérurier Noir s'attaque à un nouveau défi de taille: un spectacle au Zénith de Paris. Malgré les craintes, 6800 personnes assistent au spectacle du 3 mars qui est grandiose. En plus de l'équipe habituelle de Bérurier Noir, on retrouve à nouveau Helno, le cracheur de feu Jojo Napalm et Kim et Lim qui sont acrobates et jongleurs. Même un magicien a été invité pour l'occasion. Le 20 avril 1988, le groupe se mérite le Bus d'Acier, le grand prix du rock français. Fidèles à leurs habitudes, les Béruriers refusent le prix à la stupéfaction du jury et on n'a ensuite plus jamais parlé de l'année 88 en ce qui concerne les gagnants du Bus d'Acier.

 

Suite à certains actes terroristes, les policiers remontent jusqu'à Bérurier Noir et commencent à les pourchasser presque sans arrêt, même si le groupe n'a rien à voir avec tout ça. Le groupe diminue donc passablement le nombre de spectacles étant donné que les autorités font tout pour nuire à la réussite de ceux-ci. Bérurier Noir part alors pour le Québec pour une tournée très attendue, une tournée qui se déroulera sans pépins et avec beaucoup de succès. De retour en France, le groupe retrouve à nouveau les problèmes, entre autres avec sa compagnie de disques, l'étiquette Bondage, qui modifie le contrat de Bérurier Noir et qui semble avoir des pratiques plutôt douteuses.

 

Au début de 1989, Bérurier Noir enregistre son 4è album "Souvent fauché toujours marteau", sauf qu'une mésentente grandissante avec l'étiquette Bondage en retarde la sortie. Le groupe veut quitter Bondage, mais ceux-ci ne peuvent se permettre la perte de Bérurier Noir qui amènerait nécessairement la faillite de la petite compagnie de disques. Bondage retient les bandes maîtresses du nouvel album du groupe et la cause se retrouve donc devant les tribunaux. Suite à tous ces problèmes, le groupe décide finalement de tout arrêter. Il réussit enfin à sortir son album en octobre et part pour une tournée d'adieu au Québec et en Suisse avant de revenir en France. Les 3 derniers concerts de Bérurier Noir ont lieu à l'Olympia de Paris les 9, 10 et 11 novembre 1989. Ces derniers concerts à l'Olympia allaient être lancés sur disque en 1990 sur l'album "Viva Bertaga" et beaucoup plus tard sur DVD avec "Même pas mort" (fin 2003 en France et juin 2004 au Québec).

 

 

L'après Béru :

 

François crée l'étiquette Division Nada en 1990 et il fait connaître des groupes comme Neurones en Folie, Sourire Kabyle et le groupe québécois Banlieue Rouge. Il réédite aussi les albums de Lucrate Milk. Il forme ensuite le groupe Molodoï (qui contient aussi Pascal Kung Fu) qui connaîtra passablement de succès jusqu'en 1997 avec 4 albums. Il se lance dans une carrière solo en 2001 sous le nom de François Béru et les Anges Déchus et sort l'album "Carnet de déroute".

 

Loran joue la basse dans le groupe Parabellum pendant un certain temps avant de créer Ze6. Entre 1993 et 1999, il fait partie de Tromatism. Après la dissolution du groupe, il travaille avec la troupe Le Poulailler en réalisant la bande originale de la pièce "La mère de ta mère". Il joue ensuite la guitare dans A.D., un groupe qui ne durera pas, avant de travailler avec Spartacus en 2002.

 

Masto suit François dans Molodoï alors qu'il devient le photographe du groupe. En 2001, il lance un ouvrage de photos intitulé "Racines célestes, tribulations noctambules sur l'île des arbres de beauté".

 

Jean-Mi joint les rangs de Ludwig Von 88, puis des Oidgts (qui contient aussi la petite Titi). Il travaille maintenant sous le nom de Junior Cony et fait de l'échantillonnage de musique reggae/dub.

 

Molodoï

 

Bérurier Noir fait un retour en 2003 dans le cadre de la parution du DVD "Même pas mort", le temps de quelques spectacles en 2003-2004. J'ai d'ailleurs eu la chance de les voir au Festival d'été de Québec le 11 juillet 2004, alors qu'ils étaient dans une forme splendide devant une foule évaluée à 50 000 spectateurs.

 

R. Dion

 

Retour à la page principale

Musicomania.ca - Votre guide musical !

Copyright © 2004-2015, Musicomania.ca. Tous droits réservés.