Recherche personnalisée sur tout Musicomania.ca

 

 

 

pour CHERCHER dans cette page

 

NOVEMBRE 2018

 

Chronique principale :  Twenty One Pilots    Découverte du mois :  Hater

 

9-15 novembre (plus à venir bientôt) :

Geneviève Leclerc - Barbra Lica - They Call Me Rico

 

1-8 novembre :

Stéphanie Boulay - Jérôme Couture - Annie Dufresne - Robby Johnson - Elliot Maginot -

Renée Martel - Matiu - Maurane - Ariane Moffatt - Safia Nolin - Pascale Picard -

Qualité Motel - Reney Ray - The Respectables - Robyn - Jean-Philippe Sylvestre -

Les Trois Accords - Jean-Pierre Ferland - Bernard Lavilliers - Gilles Vigneault -

Eldon Rathburn - Entre vous & nous

 

26-31 octobre :

Jérôme Mardaga - Shad - Souldia

 

19-25 octobre :

Melanie Brulée - Erin Costelo - Daniel Girard -

Jason Hudon - Hugo Lapointe - Monsieur Mono

 

5-18 octobre :

Bears of Legend - Paul Kelly - Salomé Leclerc - Guy Marin - The Trews

 

1-4 octobre :

Paul McCartney - Tirzah - Alaclair Ensemble - Christine and the Queens -

Kandle - Cécile McLorin Salvant - Al Muirhead - Jimmy Rankin -

Sabrina Sabotage - Sam Tucker - Carrie Underwood - Kenny Blues Boss Wayne

 

 

Chroniques à venir le mois prochain :

Imagine Dragons - Muse - Marie-Mai - Fred Pellerin -

Guylaine Tanguay - The Maple City - Les Frères à ch'val

et beaucoup plus...

 

Légende pour les étoiles

 

ARCHIVES :

 

       

       

     

         

         

         

 

       

     

 

 

Achetez votre musique sur CD Universe!

 

 

CHRONIQUE PRINCIPALE :

 

 

Twenty One Pilots – Trench

Twenty One Pilots – Trench

Le duo de l’Ohio a surpris tout le monde en 2015 avec son album Blurryface qui contenait le méga succès « Stressed Out ». L’album s’est écoulé à plus de sept millions d’exemplaires à travers le monde et a permis au duo de remporter un premier Grammy. Trois ans plus tard, Tyler Joseph et Josh Dun sont de retour avec un nouveau disque de première qualité. Twenty One Pilots réussissent encore une fois à mélanger habilement les styles en intégrant du rock alternatif, du rap et de l’électro à leur musique pop toujours accrocheuse. Ils plongent pourtant dans leurs démons personnels avec plusieurs moments sombres, mais réussissent toujours à conserver un excellent divertissement. Il faut cependant porter une attention particulière à leur musique qui s’avère un peu plus complexe à différents moments. En somme, même si on ne réussit pas à y retrouver un succès de la trempe de « Stressed Out », Trench présente un ensemble plus riche et original que l’enregistrement précédent. Peut-être que le succès n’a pas été facile pour le duo, mais il en résulte tout de même leur meilleur album à ce jour.

Fueled by Ramen / Warner

½

   

     

 

DÉCOUVERTE DU MOIS :

 

Hater – Siesta

Hater – Siesta

Hater est un groupe suédois formé en 2016 qui arrive en Amérique du Nord avec son premier album (le deuxième au total). Il propose un mélange d’indie pop et de rock avec des mélodies toujours accrocheuses grâce à la voix douce de Caroline Landahl. Celle-ci se retrouve d’ailleurs au cœur de l’œuvre du quatuor, son point central autour duquel tout semble graviter. La musique peut parfois être plutôt minimaliste, mais la réalisation de Joakim Lindberg peut aussi mener à des arrangements riches de plusieurs couches musicales. C’est cette variété qui rend Siesta si intéressant, et ce dès la première écoute. Mais il y a surtout de la place pour la découverte lors des écoutes subséquentes. Voici un excellent album de musique indie contemporaine!

Fire

½

 

 

9-15 NOVEMBRE :

 

 Geneviève Leclerc – Celle que je suis

Geneviève Leclerc – Celle que je suis

L’ex-participante à La Voix présente son deuxième album avec Celle que je suis. Geneviève Leclerc propose pour l’occasion des relectures bien personnelles de classiques de la chanson, en plus de quatre chansons originales offertes par des auteurs et compositeurs reconnus (Rick Allison, Didier Golemanas, Frédérick Baron, Nelson Minville, Christian Marc Gendron, Marc-André Sauvageau et Amélie Laroque). Sa musique pop adulte s’inspire du jazz en plusieurs occasions, en plus de faire toute la place à sa voix puissante et riche en nuances. Parmi les succès qu’elle reprend habilement, notons « J’attendrai » de Dalida, « Tue-moi » de Dan Bigras, « Ma gueule » de Johnny Hallyday, « Avec le temps » de Léo Ferré, ainsi que le premier extrait, « Je n’t’aime plus » de Mario Pelchat. Elle conclut le disque avec la pièce de Noël de George Michael, « Last Christmas ».

Musicor

 

 

1-8 NOVEMBRE :

 

 Stéphanie Boulay – Ce que je te donne ne disparaît pas

Stéphanie Boulay – Ce que je te donne ne disparaît pas

Profitant d’une pause des Sœurs Boulay, pour permettre l’accouchement de Mélanie, Stéphanie présente un premier album solo. Il s’agit d’un album plutôt court de huit titres totalisant 28 minutes. L’univers des deux sœurs n’est pas bien loin dans la musique de Stéphanie qui demeure folk et intimiste. Cependant, la guitare acoustique est souvent enveloppée dans de très beaux arrangements un peu plus complexes, gracieuseté du réalisateur Alex McMahon. On peut y entendre du piano, de la flûte et de la harpe, ce qui donne une toute autre ambiance derrière la voix douce de Stéphanie. Voici un disque très agréable pour l’aînée des Sœurs Boulay!

Vidéoclip : « Ta fille »

Grosse Boîte

½

 

 Jérôme Couture – Mon paradis

Jérôme Couture – Mon paradis

Avec son troisième album, l’ex-participant à La Voix dans l’équipe de Marc Dupré présente un album à la pop dansante et rassembleuse. Jérôme Couture vise assurément un large auditoire et de bons chiffres dans les radios avec Mon paradis qui semble construit sur mesure pour obtenir du succès. On peut découvrir certains moments plus électro qui captent l’attention, comme en ouverture dans « 100 X plus grand ». On peut aussi entendre des sonorités funk (« Sur le rythme ») et reggae (« Julia »). Des pièces nous ramènent par ailleurs dans l’univers de ses deux premiers disques : « Prier encore » (le premier extrait) et « Mon vieux ». L’album a été réalisé par Gautier Marinof avec des collaborateurs tels que John Nathaniel, Amélie Larocque et Marc Dupré. Avec Mon paradis, Couture poursuit dans la direction entamée précédemment.

L-A be

 

 Annie Dufresne – La révolution pas tranquille

Annie Dufresne – La révolution pas tranquille

La chanteuse et comédienne Annie Dufresne revient avec un nouvel album. À l’écoute de la chanson d’ouverture, « St-Tite au grand galop », on pourrait croire que la rockeuse a décidé de présenter un album country. Mais le rythme revient rapidement au rock ensuite, passablement lourd par moments. Annie fait même sa propre version des deux plus grands succès de Twisted Sister dans « Je veux faire du rock alors on ne va pas se laisser faire ». Elle propose aussi une version 2.0 de « Call Me » de Blondie avec « Texte-moé ». Annie Dufresne possède une énergie hors du commun qu’elle extériorise complètement sur La révolution pas tranquille. Voici un disque qui donne définitivement le goût d’aller la voir en spectacle.

Médiator

 

 Robby Johnson – Jusqu’au bout

Robby Johnson – Jusqu’au bout

Depuis quelques années, l’auteur-compositeur et interprète Robby Johnson est établi à Nashville. Par contre, le Beauceron demeure près de ses racines québécoises et avait envie de proposer un album en français. Voici donc Jusqu’au bout, un disque résolument pop aux quelques très rares racines country, transporté par le premier extrait, « Au bout de nos doigts », ainsi que la chanson-titre. Johnson a collaboré avec plusieurs artistes de renom pour la création de cet album, notamment Corneille, Marie-Mai, Ingrid St-Pierre, David Laflèche et Gregory Charles. Avec Jusqu’au bout, Robby Johnson présente une nouvelle facette de sa personnalité.

Audiogram

½

 

 Elliot Maginot – Comrades

Elliot Maginot – Comrades

Après avoir séduit avec son premier album en 2015, l’auteur-compositeur et interprète québécois Elliot Maginot revient avec son deuxième disque, Comrades. Coréalisé avec Connor Seidel (Matt Holubowski), le CD présente une musique plus pop que précédemment avec des arrangements et des atmosphères riches, qui peuvent rappeler Phil Collins. C’est cette qualité des arrangements qui frappe dès l’écoute de la première pièce, « Common Place (Comrade I) », et cette impression se poursuit tout au long du disque sur lequel la voix agile et expressive de l’artiste est toujours mise en valeur. Question d’ajouter des harmonies élaborées à l’ensemble, Maginot n’a pas hésité à inviter ses amies chanteuses, dont Les Sœurs Boulay, Sarah Bourdon, Ariane Brunet et Marie-Claudel Chénard. Véritablement transporté par la pièce d’ouverture, Comrades se déploie avec une grande beauté et beaucoup d’émotion sur toute sa longueur.

Audiogram

½

 

 Renée Martel – Arrière-saison

Renée Martel – Arrière-saison

La reine de la musique country québécoise revient avec un nouvel album qui sera suivi d’une ultime tournée dès le printemps 2019. Arrière-saison a été enregistré en partie à Montréal et en partie à Nashville. La réalisation a été confiée à Carl Marsh (Shania Twain, Tom Jones, Garth Brooks, Willie Nelson). Plusieurs grands noms ont collaboré à l’écriture, notamment Paul Daraîche, Nelson Minville, Gaston Mandeville, Steve Marin et Didier Barbelivien. On peut entendre des chansons typiquement country, mais aussi du folk et de la pop adulte contemporaine. Les arrangements très réussis mettent parfaitement en valeur la voix mature de Renée et les textes qui lui collent à la peau, qu’elle « n’aurait pu chanter à 30 ou 40 ans », affirme-t-elle. Arrière-saison présente plusieurs très beaux moments, un bon prétexte pour partir dans un « Dernier tour de piste », comme le dit la chanson du même titre.

Martin Leclerc

 

 Matiu – Petikat

Matiu – Petikat

Après un mini-album en 2017, l’artiste et poète de la Côte-Nord présente son premier album complet avec Petikat. Matiu explore différents styles, passant dès le début du folk intimiste (« Soundcheck »), au rock ‘n’ roll (« Nuitsheuakan »), puis au reggae (« Jean-Guy »). Malgré ces fréquents changements de rythmes, l’ensemble se définit dans le folk rock, qu’il nomme lui-même son « folk bipolaire ». Ce membre de la communauté Mani-Utenam extériorise ses sentiments et tente de conscientiser le monde aux conditions déplorables dans lesquelles vivent les membres des premières Nations. Matiu réussit rapidement à susciter l’intérêt envers sa musique et sa voix rugueuse, et il nous présente un disque très intéressant!

117 / SIX

½

 

Maurane – Brel

Maurane – Brel

La chanteuse belge est décédée le 7 mai 2018 à l’âge de 57 ans, mais pas sans nous avoir laissé un nouvel album. Peu de temps avant sa mort, Maurane avait en effet enregistré un album de reprises de Jacques Brel, un autre géant de la Belgique, qui avait été son influence première. C’est un projet qui lui tenait tant à cœur que sa fille, Lou Villafranca, ne pouvait faire autrement que de faire aboutir le projet (en plus d’en dessiner la pochette). Les enregistrements n’étaient pas complétés, mais les musiciens de Maurane y ont mis la touche finale. On peut y entendre de grands classiques du chanteur interprétés brillamment par Maurane comme « La chanson des vieux amants », « La quête », « Quand on n’a que l’amour », « Voir un ami pleurer », « Ne me quitte pas », ainsi que le premier extrait, « Vesoul ». L’album est paru le 12 octobre, date du 40e anniversaire de la disparition de Brel.

Polydor / Universal France

½

 

 Ariane Moffatt – Petites mains précieuses

Ariane Moffatt – Petites mains précieuses

Voici le sixième album de chansons originales par Ariane Moffatt. Elle y signe toutes les paroles et musiques, en plus de l’avoir réalisé et fait les arrangements, appuyée par Philippe Brault. Ariane propose une musique résolument pop avec des sonorités électro et des influences certaines des années 1970. Petites mains précieuses contient 10 titres extrêmement solides, apposés du sceau de qualité d’Ariane Moffatt, que ce soit pour les compositions ou les arrangements. Un très bon disque, encore une fois!

Simone

½

 

 Safia Nolin – Dans le noir

Safia Nolin – Dans le noir

Voici enfin le très attendu nouvel album de Safia Nolin. Encore plus sombre que Limoilou, Dans le noir traite à nouveau d’échecs relationnels, mais avec un peu moins de naïveté que sur son premier enregistrement. L’emballage demeure minimaliste avec un mélange guitare-voix intimiste. Son style folk unique contient des sonorités à la Nirvana (notamment dans « Miroir »). Enregistré et mixé en huit jours à Saint-Zénon, Dans le noir a été réalisé par Safia, Joseph Marchand et Philippe Brault. Même s’il s’avère franchement déprimant, l’album propose une très belle poésie qui le rend vraiment agréable à écouter.

Bonsound

½

 

 Pascale Picard – The Beauty We’ve Found

Pascale Picard – The Beauty We’ve Found

L’auteure-compositrice et interprète Pascale Picard revient après une absence sur disque de quatre ans. Pendant cette pause, elle est bien loin de s’être reposée alors qu’elle s’est produite à travers le Québec et la France, a animé une émission de radio et a eu un enfant. Elle s’associe cette fois au réalisateur et multi-instrumentiste Antoine Gratton et prend une nouvelle direction artistique. Elle s’appuie en effet un peu plus sur le piano et les cordes pour accompagner sa guitare acoustique et sa voix franche. Pour la première fois, Pascale présente une chanson en français, « La tempête », parmi les neuf titres de l’album. Elle avoue elle-même avoir beaucoup de difficulté à écrire en français et a dû détruire une quinzaine de chansons avant de conserver celle-ci. The Beauty We’ve Found est un autre très bel album par Pascale Picard, qui nous transporte dans un univers dont elle seule a le secret.

Simone / SIX

½

 

 Qualité Motel – C’est pas la qualité qui compte

Qualité Motel – C’est pas la qualité qui compte

Qualité Motel est le projet parallèle des cinq membres de Valaire. C’est pas la qualité qui compte est leur deuxième album, après six ans sur la route. Appuyés par de nombreux collaborateurs, ils proposent une musique électronique entraînante, aux textes plutôt légers et humoristiques. On peut entendre à un moment ou un autre des invités de marque dont Simon Proulx (Les Trois Accords), Sarahmée, Koriass, Karim Ouellet, Fanny Bloom, Marie-Élaine Thibert, Jimmy Hunt et Lary Kidd. Même Curieux Bégin (Christian Bégin) est utilisé à ses dépends dans la pièce « Basilic ». Le groupe offre une musique assurément divertissante!

Costume / SIX

 Reney Ray – Reney Ray

Reney Ray – Reney Ray

Reney Ray est une artiste franco-ontarienne qui propose une musique folk aux influences country. Après un été en tournée et un passage remarqué en demi-finale du Festival international de la chanson de Granby, elle présente son premier album éponyme. L’album est littéralement transporté par le premier extrait très accrocheur, « Le monde est con ». Mais il faut dire que Reney possède un sens inné de la mélodie qu’elle démontre tout au long des 11 pièces du disque. Elle alterne habilement entre chansons ensoleillées et émouvantes, et l’ensemble demeure toujours agréable à écouter. Voici donc un album tout simple, sans prétention, mais grandement efficace.

Ad Litteram

 

 The Respectables – The Power of Rock ‘n’ Roll

The Respectables – The Power of Rock ‘n’ Roll

Le dernier album en anglais des Respectables, Sweet Mama, datait de 2009. Le quatuor originaire de Québec est de retour dans la langue de Shakespeare avec The Power of Rock ‘n’ Roll, réalisé par Bernard Fowler (Rolling Stones, Dead Daisies). Sébastien Plante et sa bande présentent plusieurs bombes rock ‘n’ roll, avec certaines influences blues. Des pièces comme « Give Some », « Wheel in My Hand » et la chanson-titre transportent l’album. Pendant ce temps, le groupe sort de sa zone de confort dans l’excellente « Mardi Gras » et présente deux ballades aux superbes arrangements de cordes avec « As Good As Love Gets » et « Oasis ». Sans être renversant d’originalité (beaucoup de déjà entendu), l’ensemble de 11 titres demeure cohérent jusqu’à la fin pour un album passablement solide, et surtout très agréable à écouter.

Vega

 

 

 Robyn – Honey

Robyn – Honey

Après un album électronique plutôt froid en Body Talk, Robyn revient avec un enregistrement plus chaud et sensuel. Elle venait pourtant de sortir d’une période difficile et n’avait même plus envie d’enregistrer un nouveau disque. Les chansons de Honey ont été inspirées d’événements sombres (la perte d’un ami, une rupture, etc.), mais il en résulte un album passablement joyeux, voire même ensoleillé. La preuve que la musique peut devenir un bon exutoire pour tous ses malheurs. La chanteuse suédoise propose à nouveau des pièces pop dansantes et énergiques, pour un excellent divertissement. Des titres comme le premier extrait, « Missing U », nous restent inlassablement en tête. L’ensemble est original et cohérent pour l’un de ses albums les plus solides à ce jour. Certainement l’un des meilleurs disques pop de l’année!

Konichiwa / Interscope / Universal

½

   

 

 Jean-Philippe Sylvestre – Mathieu / Rachmaninov

Jean-Philippe Sylvestre – Mathieu / Rachmaninov

Suite à l’accueil enthousiaste du Concerto de Québec d’André Mathieu en 2017, le pianiste Jean-Philippe Sylvestre revient avec un nouvel album et une autre œuvre de Mathieu. Il s’agit cette fois du « Concerto no 4 en mi mineur pour piano et orchestre », qui est associé à la « Rhapsodie sur un thème de Paganini, op. 43 » de Rachmaninov. Accompagné de l’Orchestre Métropolitain de Montréal dirigé par Alain Trudel, Sylvestre nous fait donc découvrir une autre œuvre incomparable du répertoire du compositeur québécois. L’enregistrement a été réalisé dans le cadre du Festival Classica à Saint-Lambert.

ATMA Classique

   

Les Trois Accords – Beaucoup de plaisir

Les Trois Accords – Beaucoup de plaisir

Pour leur sixième album, Les Trois Accords créent certaines attentes avec un titre comme Beaucoup de plaisir. Par contre, c’est plutôt réussi, avec une majorité de pièces franchement divertissantes. Ça débute avec la chanson-titre et le premier succès, « Corinne », puis ça se poursuit avec les excellentes « Ouvre tes yeux Simon! », « Tout le monde capote », etc. En fait, ce sont les moments faibles qui sont plutôt rares, avec un excellent mélange de divertissement léger et de compositions passablement originales. Le groupe propose à nouveau une bonne fusion entre rock et pop accrocheuse, avec des mélodies toujours efficaces et des textes souvent ridicules qui n’en deviennent que plus plaisants à chanter (« Bactérie #1 », « Albino trois-quarts », « Cernes noirs »). Beaucoup de plaisir contient 11 succès assurés, déjà dignes d’une compilation de grands succès. Très agréable!

La Tribu

½

 

 Jean-Pierre Ferland – Toutes les femmes de ma vie

Jean-Pierre Ferland – Toutes les femmes de ma vie

Comme on le sait, les femmes ont toujours été une grande source d’inspiration pour Jean-Pierre Ferland. Pour ce nouvel album, il s’entoure des femmes de sa vie pour réenregistrer en duo une dizaine de ses plus grands succès en carrière. On peut entendre Yama Laurent (de La Voix), Diane Tell (pour « T’es mon amour, t’es ma maîtresse »), Luce Dufault, Marie-Ève Janvier, Nanette Workman, Mélissa Bédard (avec Julie Anne Saumur, la conjointe de Jean-Pierre), Florence K (pour « Les courtisanes »), Lara Fabian (pour « Un peu plus haut, un peu plus loin »), Isabelle Boulay, ainsi que Céline Dion (pour « Une chance qu’on s’a »). Voici de très belles nouvelles versions de ces classiques de la chanson québécoise.

Musicor

½

 

Bernard Lavilliers – Best of

Bernard Lavilliers – Best of

Pour souligner les 50 ans de carrière de Bernard Lavilliers, l’étiquette Barclay propose une compilation de ses plus grands succès. Ce sont 18 incontournables de l’auteur-compositeur et interprète français qui nous sont offerts, incluant les succès « Attention fragile », « La salsa », « Stand the Ghetto » et « On the Road Again ». On peut entendre des duos avec Nicoletta (« Idées noires »), Cesaria Évora (« Elle chante ») et Jeanne Cherhal (« L’espoir »), ainsi qu’une participation de Jimmy Cliff dans « Melody, tempo, harmony ». Une version de luxe de 2 CD est également proposée, sans oublier une version vinyle, pour le plus grand plaisir des fans inconditionnels de Lavilliers.

Barclay / Universal France

½

 

 Gilles Vigneault – Ma jeunesse : Les premières chansons…

Gilles Vigneault – Ma jeunesse : Les premières chansons…

À l’âge vénérable de 90 ans, le légendaire poète et chansonnier québécois réenregistre 12 de ses premières chansons. Elles incluent ses plus grands succès : « La danse à Saint-Dilon », « Jack Monoloy », « Jos Monferrand », « Mon pays » et « Les gens de mon pays ». Gilles Vigneault offre un tout nouveau regard sur ces chansons d’autrefois, avec sa voix d’aujourd’hui et sa fragilité. Interprétées en version piano-voix, les chansons prouvent surtout qu’elles peuvent traverser les époques. Les arrangements ajoutent subtilement du violon, de l’accordéon, de la flûte, de la contrebasse et de discrètes percussions. Ma jeunesse propose une belle façon de redécouvrir ces classiques intemporels de la culture québécoise!

Tandem

½

 

 The Romance of Improvisation in Canada: The Genius of Eldon Rathburn

The Romance of Improvisation in Canada: The Genius of Eldon Rathburn

Le compositeur du Nouveau-Brunswick Eldon Rathburn (1916-2008) a signé plus de 250 musiques de films, principalement lors de ses 30 ans de carrière en tant que compositeur-maison pour l’Office national du film du Canada (ONF). Le prolifique compositeur a expérimenté avec plusieurs styles : jazz, classique, bluegrass, country, blues et même électronique. La base musicale de ce projet en hommage à Rathburn est tirée de trois courts métrages de l’ONF datant de 1952 à 1958. Les réalisateurs et arrangeurs Adrian Matte et Allyson Rogers ont conçu des arrangements jazz laissant place aux talents d’improvisateurs des cinq musiciens : Marianne Trudel (piano), Petr Cancura (saxophone), Kevin Turcotte (trompette, flugelhorn), Adrian Vedady (contrebasse) et Jim Doxas (batterie). Le quintette nous fait voyager dans un univers musical riche qui navigue entre le bebop, le free jazz, le tango et le mambo. L’album a été enregistré au légendaire studio de l’ONF à Montréal, lieu même où Rathburn a travaillé tout au long de sa carrière.

Justin Time / SIX

½

   

 Entre vous & nous – En spectacle

Entre vous & nous – En spectacle

Acclamé par le public et la critique, le spectacle En vous & nous regroupe sur scène Marie-Michèle Desrosiers, Luce Dufault, Martine St-Clair et Marie-Élaine Thibert. On le retrouve maintenant sur disque grâce à un enregistrement du 24 avril 2018 à la salle Odyssée de la Maison de la culture de Gatineau. On peut y entendre de grands succès des quatre chanteuses, ainsi que des numéros inédits spécialement conçus pour le spectacle. Parmi leurs succès incontournables, on retrouve bien sûr « Soirs de scotch » (Luce Dufault), « Ce soir l’amour est dans tes yeux » et « Il y a de l’amour dans l’air » (Martine St-Clair), ainsi que « La quête » (Marie-Élaine Thibert). On peut aussi entendre deux immenses medleys qui forment le cœur du spectacle, qui se conclut avec une pièce de Starmania interprétée en quatuor, « Les uns contre les autres ». Ce sont quatre interprètes à la voix exceptionnelle qui se rencontrent sur scène pour faire renaître toutes ces chansons francophones indémodables.

Martin Leclerc

½

 

 

26-31 octobre :

 

 Jérôme Mardaga – Raid aérien

Jérôme Mardaga – Raid aérien

L’auteur-compositeur belge Jérôme Mardaga (alias Jeronimo) présente un nouvel album qui s’éloigne considérablement de ses œuvres précédentes. Il a enregistré, composé, joué et réalisé Raid aérien, un disque sombre et dense. Les compositions rock de très grande qualité sont enveloppées dans de très beaux arrangements aux couches sonores superposées. Mardaga a eu l’idée après avoir vu le film Blairwitch Project d’enregistrer un cauchemar, avec ses lieux flous, instables et inquiétants, une nuit sans lune et un terrain accidenté. C’est un peu l’atmosphère que l’on ressent à l’écoute de cet album qui se déroule comme un cauchemar qu’on a de la difficulté à expliquer lorsqu’on en ressort, exténué. Comme l’affirme lui-même Mardaga, Raid aérien est un album à écouter fort en roulant la nuit. (octobre 2018)

Granvia / SIX

½

 Shad – A Short Story About a War

Shad – A Short Story About a War

Avec A Short Story About a War, le rappeur présente un audacieux album-concept. Shad a imaginé un monde totalement en guerre où les tireurs d’élite, les révolutionnaires, les lanceurs de pierres et l’establishment s’entrechoquent, pendant qu’un personnage téméraire qui ne croit pas aux pouvoirs des balles d’armes à feu traverse le paysage. Le concept se veut un miroir à peine déformant de notre monde dans lequel il aborde les thèmes de la migration, l’écologie, la politique et surtout, l’esprit humain. Cependant, même si les thèmes peuvent s’avérer plutôt incisifs, Shad réussit à présenter plusieurs pièces franchement accrocheuses. Musicalement, l’album est riche avec des idées complexes sur fond de rap, bien sûr, mais aussi de funk et de jazz. Le rappeur peut compter sur plusieurs collaborateurs qui apportent également leur couleur à l’album : Kaytranada, 2oolman, A Tribe Called Red, Lido Pimienta, etc. (octobre 2018)

Secret City / SIX

½

 

 Souldia – Survivant

Souldia – Survivant

Survivant est le sixième album pour le rappeur québécois. Il s’agit de l’album de la renaissance pour Souldia, un vent de renouveau. L’homme de 33 ans y résume la victoire après la traversée des sentiers de la mort. Survivant d’une longue aventure périlleuse, Souldia fait le point sur sa vie. Il est entouré pour l’occasion par de nombreux collaborateurs dont le rappeur français Sinik, Farfadet, RYMZ, Enima, Fou Furieux, Marième et Izzy-S. Pour accompagner ses textes frappants, Souldia présente une musique hip hop aux sonorités R&B. (octobre 2018)

Explicit / SIX

 

19-25 octobre :

 

 Melanie Brulée – Fires, Floods & Things We Leave Behind

Melanie Brulée – Fires, Floods & Things We Leave Behind

La chanteuse folk rock originaire de Cornwall en Ontario et maintenant installée à Toronto s’est inspirée d’un road trip entre Nashville et Las Vegas passant par la légendaire route 66 pour l’écriture de ce nouvel album. Il en résulte des sonorités résolument country et des textures aux influences de bandes sonores de Morricone et Tarantino. Les 12 chansons de Fires, Floods & Things We Leave Behind sont basées sur l’idée de 12 étapes vers la sobriété, un hommage à ceux qui ont réussi et un encouragement à ceux qui n’ont pas été en mesure d’y arriver, incluant son père. C’est un album grandement intéressant que nous propose Melanie Brulée, un disque de country folk moderne et passablement original. (octobre 2018)

½

 Erin Costelo – Sweet Marie

Erin Costelo – Sweet Marie

Pour son cinquième album, Erin Costelo s’éloigne encore un peu plus de ses comparaisons avec Carole King et Nina Simone. Il faut dire qu’elle possède un style bien à elle, indéfinissable et inimitable. Elle présente en effet un habile mélange entre folk, americana et soul, avec des moments pop bien en évidence et des influences jazz. Elle s’inspire à la fois de Ryan Adams et de Randy Newman. Elle reprend d’ailleurs un titre de Newman, « I’ll Be Home », en conclusion du disque. Erin s’entoure ici de musiciens de renom : Glenn Milchem (Blue Rodeo), Anna Ruddick (Randy Bachman), Leith Fleming-Smith (Matt Mays) et son fidèle collaborateur, le guitariste Clive MacNutt. Ce sont 10 chansons agréables que nous propose Erin Costelo sur Sweet Marie. (octobre 2018)

Venue / Pheromone

½

   

 Daniel Girard – D

Daniel Girard – D

Actif dans les années 1980 et 1990, Daniel Girard s’est tenu loin des projecteurs depuis. Il revient maintenant avec un nouvel album, qui se veut un hommage à huit Daniel célèbres de la chanson francophone : Lanois, Balavoine, Gérard, Lavoie, Boucher, Bélanger, Hétu et Guichard. L’album contient aussi deux chansons originales en conclusion : « L’étoile » (le premier extrait) et « Tourne à l’envers ». En plus du nouvel extrait, « La folie en quatre » de Daniel Bélanger, les chansons incontournables incluent « Ô Marie » de Daniel Lanois, « Qui sait » de Daniel Lavoie, « Le poète des temps gris » de Daniel Boucher et le classique « Je t’attendais » de Daniel Hétu. Girard interprète le tout de sa voix puissante, pour un très bel hommage à tous ces auteurs-compositeurs. (octobre 2018)

PUR

 Jason Hudon – FX - Porte-bonheur

Jason Hudon – FX - Porte-bonheur

Depuis une dizaine d’années, Jason Hudon s’est surtout fait voir sur scène avec la troupe Québec Issime, mais il a aussi participé à la tournée 20e anniversaire des Colocs. Il a fait paraître un premier album en 2015, Mon amour est dément, qui contenait le succès festif et humoristique « Lucky ». Il est maintenant de retour avec un deuxième enregistrement à la musique pop légère et accrocheuse, souvent dansante et festive. Réalisé par Peter Ranallo (Nicola Ciccone, Mario Pelchat, Bobby Bazini, Oliver Jones), FX - Porte-bonheur est le premier album au Canada disponible sur la nouvelle application Armido. Cette nouvelle plateforme développée par une équipe québécoise mélange le monde virtuel et la réalité. Elle permet d’avoir accès à du contenu interactif inédit et de découvrir des exclusivités sur l’artiste. (octobre 2018)

Mido / PUR

 Hugo Lapointe – Mon arc est une guitare

Hugo Lapointe – Mon arc est une guitare

Le cadet des frères Lapointe présente son cinquième album avec Mon arc est une guitare. Hugo propose à nouveau un son pop rock aux mélodies efficaces avec quelques riffs de guitare intéressants. Il s’entoure d’une équipe de premier plan avec notamment Éric Goulet à la réalisation, aux arrangements et aux claviers, en plus qu’il lui ait offert la chanson « Porté Disparu ». D’autres auteurs-compositeurs ont aussi offert des chansons à Hugo, dont Luc De Larochellière (pour deux), Sally Folk et Marc Déry. On peut finalement entendre un très beau duo avec Valérie Lahaie, « Qui ressemble à l’amour ». (octobre 2018)

Instinct

 

 Monsieur Mono – Le Grand Nulle Part

Monsieur Mono – Le Grand Nulle Part

Avec son alter ego Monsieur Mono, Éric Goulet (Possession Simple, Les Chiens) se permet de présenter des chansons bien personnelles et souvent tristes. Sur ce troisième album, il ne fait pas exception, et il enrobe sa très belle poésie de piano et de cordes (avec la participation du quatuor Esca). Goulet réalise lui-même l’album, avec l’assistance d’André Papanicolaou. Quant à la prise de son et au mixage, ils sont de Ghyslain-Luc Lavigne. C’est un très bel album que nous propose Monsieur Mono avec Le Grand Nulle Part, un album qui nous habite complètement du début à la fin. (octobre 2018)

½

 

5-18 octobre :

 

 Bears of Legend – A Million Lives

Bears of Legend – A Million Lives

Trois ans après Ghostwritten Chronicles, le collectif québécois est de retour avec un nouvel album. Moins folk que le précédent, ce nouvel album propose de très bonnes envolées rock et pop. Enregistré en Mauricie et réalisé par Francis Perron, A Million Lives propose à nouveau cette approche créative qui a fait la renommée du groupe sur son précédent enregistrement. Les ambiances aériennes réussissent à nous séduire rapidement et nous font adhérer avec plaisir à la musique de Bears of Legend. Il s’agit probablement ici de leur album le plus audacieux à ce jour, mais il demeure à la fois accessible et très agréable à écouter. Un très bon disque! (octobre 2018)

SIX

½

 

 Paul Kelly – Nature

Paul Kelly – Nature

Après plus de 35 ans de carrière, l’Australien Paul Kelly aligne les albums depuis quelques années. Il nous arrive maintenant avec Nature, qui regroupe des poèmes mis en musique de Dylan Thomas, Walt Whitman, Sylvia Plath, Gerard Manley Hopkins et Philip Larkin. Kelly propose aussi pour la première fois certains poèmes personnels qu’il a mis en musique. Après le succès de l’album Life is Fine en 2017, Paul Kelly présente un disque intimiste très agréable à écouter, principalement par la qualité de sa poésie. (octobre 2018)

Cooking Vinyl

   

 

 Salomé Leclerc – Les choses extérieures

Salomé Leclerc – Les choses extérieures

Dès décembre 2016, Salomé Leclerc commence à travailler des chansons pour ce qui allait devenir Les choses extérieures, album qui paraît finalement presque deux ans plus tard. Il n’aura donc pas été facile pour l’auteure-compositrice et interprète d’accoucher de ces 10 nouvelles chansons. Elle signe la réalisation du disque, mais a tout de même collaboré avec plusieurs grands noms de l’industrie : Philippe Brault, Félix Dyotte, Sébastien Blais-Montpetit, Antoine Corriveau et Ghyslain-Luc Lavigne. Salomé joue tous les instruments, mais on peut aussi entendre les cordes de Mélanie Bélair qui viennent s’ajouter aux très beaux arrangements. Ce qui frappe en entendant les premiers moments de l’album, c’est l’assurance que la chanteuse semble avoir dans la voix, solide et inébranlable. C’est comme si elle assumait plus que jamais ce qu’elle a à nous raconter. Il en résulte peut-être son album le plus abouti à ce jour. (octobre 2018)

Vidéoclip : « Ton équilibre »

Audiogram

½

 

 Guy Marin – Guy Marin

Guy Marin – Guy Marin

Guy Marin a passé plus de 20 ans sur les eaux du fleuve et de la mer. Il s’agit du point de départ pour l’inspiration de ce troisième album en carrière. C’est un disque à l’intimité folk qui parle d’amour et d’amitié, mais aussi de son coin de pays dans « La Côte de Beaupré », de l’environnement dans « La gigue à Marin » et des défis du milieu scolaire dans « Le fil d’Ariane ». Avec son premier extrait, « Femmes », il rend hommage à la gente féminine. Sur Kwey en 2014, Guy Marin rendait hommage à ses racines autochtones, alors qu’il prend une toute autre direction sur cet album éponyme. (octobre 2018)

PUR

 The Trews – Civilianaires

The Trews – Civilianaires

Civilianaires est le sixième album studio pour le groupe canadien The Trews qui présente ici un son rafraîchi. L’album a été réalisé par Derek Hoffman et le légendaire Bob Rock (Metallica, Mötley Crüe, Bush). Il y a aussi Max Kerman (Arkells) qui a coécrit et coréalisé le deuxième extrait, « Vintage Love », ainsi que Serena Ryder qui a coécrit la chanson-titre. The Trews proposent un hard rock énergique qui flirte aussi parfois avec un son plus alternatif. L’album est littéralement transporté par les incontournables « Vintage Love » et « The New Us », deux véritables bouffées de fraîcheur. (octobre 2018)

Cadence

   

 

 

1-4 octobre :

 

 Paul McCartney – Egypt Station

Paul McCartney – Egypt Station

Bizarrement, Egypt Station est le premier album solo de Sir Paul McCartney à atteindre directement la 1re position du Billboard à sa sortie. Voici donc un autre exploit à ajouter à la longue liste de l’ex-Beatle. Mais il faut dire qu’il y a peut-être une raison à ce succès rapide : Egypt Station est un album de très grande qualité qui faisait déjà jaser avant sa sortie, notamment grâce aux excellents extraits « I Don’t Know » et « Come On To Me ». Le nouvel extrait, « Fuh You », fait également fureur, sans oublier l’excellente « Who Cares ». Macca semble en effet n’avoir rien perdu de sa touche magique, matérialisée par le réalisateur Greg Kurstin (Adele, Beck, Lily Allen, Foo Fighters, P!nk). Les chansons s’avèrent généralement assez simples, entre pop, rock et folk, mais elles demeurent efficaces dans l’ensemble, incluant quelques-unes qu’on veut jouer en boucle. Sans se positionner parmi les enregistrements les plus originaux de la carrière de McCartney, Egypt Station est un très bon album, bien agréable à écouter. (chronique principale d'octobre 2018)

Capitol / Universal

½

   

Tirzah – Devotion

Tirzah – Devotion

L’auteure-compositrice et interprète londonienne Tirzah Mastin travaille des productions expérimentales depuis plusieurs années déjà avec son amie Mica Levi (Micachu & the Shapes). Sur ce premier album, réalisé et mixé par Levi, Tirzah propose un superbe mélange de musique électronique alternative et de R&B, interprétée avec sa très belle voix soul. Souvent minimaliste, son son devient rapidement hypnotique, avec de nombreuses répétitions sonores qui nous restent en tête à notre insu. Les arrangements s’avèrent uniques et passablement sophistiqués. Pour ce qui est de la voix, plusieurs chansons proviennent de la première prise de son, ce qui donne cette impression de spontanéité, souvent un peu crue. Voici un album d’une grande originalité qui mérite d’être réécouté à quelques reprises pour bien s’en imprégner. (découverte du mois d'octobre 2018)

Domino

½

   

 Alaclair Ensemble – Le sens des paroles

Alaclair Ensemble – Le sens des paroles

Après le succès de l’album Les Frères Cueilleurs, qui s’est mérité le Félix de l’Album hip hop de l’année en 2017, Alaclair Ensemble est de retour avec Le sens des paroles. Le groupe intègre à nouveau quelques éléments de musique traditionnelle, ce qui a fait sa renommée à ses débuts. Par contre, ces éléments s’avèrent beaucoup plus discrets sur ce nouveau disque qui demeure avant tout un album de hip hop contemporain. Le groupe propose encore une fois de solides compositions enrobées dans de riches arrangements. (octobre 2018)

7ième Ciel / SIX

 

 Christine and the Queens – Chris

Christine and the Queens – Chris

La chanteuse française, dont le vrai nom est Héloïse Létissier, présente son très attendu deuxième album, simplement intitulé Chris. Elle y propose une musique toute aussi simple, une pop qui semble facile mais sophistiquée à la fois. Suite au succès de Chaleur Humaine, elle s’est dit qu’elle n’avait plus rien à prouver à personne et ça s’entend. Elle nous offre en effet des chansons plutôt personnelles, mais dans un style électro pop unique dont elle seule a le secret. On se retrouve rapidement captivés à l’écoute de l’album, nous obligeant à en entendre encore et toujours plus. Chris est offert en édition limitée de 2 CD sur laquelle on peut entendre les versions anglaises et françaises de toutes ces très bonnes chansons. Les mélodies demeurent efficaces, sur des rythmes qui font inévitablement taper du pied. Le test du deuxième album est réussi haut la main pour Christine and the Queens, avec certainement l’un des meilleurs albums pop de l’année. (octobre 2018)

Because / Universal

   

 

 Kandle – Holy Smoke

Kandle – Holy Smoke

L’auteure-compositrice et interprète montréalaise Kandle Osborne présente son très attendu deuxième album, Holy Smoke. On y trouve encore une fois de très efficaces mélodies pop, mais avec une facture sonore plutôt noire, presque gothique par moments. Les influences garage des White Stripes apparaissent aussi en plusieurs occasions, elle qui a d’ailleurs joué récemment dans un clip de Jack White. Kandle s’entoure ici d’une armée de collaborateurs chevronnés : Peter Dreimanis (July Talk), Leon Taheny, John Agnello (Kurt Vile, Sonic Youth), Devon Portielje (Half Moon Run), Alex Bonenfant à la réalisation, ainsi que Sam Goldberg Jr. (Broken Social Scene) qui y est pour beaucoup dans l’esthétique sonore du disque. C’est un album plus qu’intéressant que nous propose Kandle, un album à la fois séduisant et sombre. (octobre 2018)

Sleepless / SIX

½

   

 Cécile McLorin Salvant – The Window

Cécile McLorin Salvant – The Window

L’incomparable chanteuse jazz Cécile McLorin Salvant est accompagnée de Sullivan Fortner au piano pour livrer un album intime avec The Window. C’est forte d’un Grammy pour Dreams and Daggers qu’elle revient cette fois avec cette formule en duo. Elle présente surtout des reprises du cabaret français et du rhythm & blues. Elle reprend notamment à sa façon « Visions » de Stevie Wonder, « Were Thine That Special Face » de Cole Porter, ainsi que « Somewhere », tirée de West Side Story. Cécile ne propose qu’une seule chanson originale, « À clef », entièrement chantée en français. Sur The Window, on peut entendre un mélange d’enregistrements studio et en concert au Village Vanguard de New York. Le duo McLorin Salvant-Fortner réussit à nous éblouir, tout en demeurant dans la douceur. C’est comme s’ils ne jouaient que pour nous. Voici donc encore une grande réussite pour Cécile McLorin Salvant. (octobre 2018)

Mack Avenue / Justin Time / SIX

½

   

 Al Muirhead’s Canadian Quintet – Undertones

Al Muirhead’s Canadian Quintet – Undertones

Véritable figure emblématique de la scène jazz canadienne, Al Muirhead est maintenant âgé de 82 ans. Le trompettiste, compositeur et arrangeur revient tout de même avec un nouvel album au sein d’un quintet fraîchement assemblé pour l’occasion. Passé maître dans l’art de la trompette basse (un instrument plutôt rare), Muirhead propose à sa façon huit standards du jazz. Il nous offre aussi deux compositions originales en hommage à des proches disparus : « A Tune For Cal », pour son frère aîné, et « Takin’ It To the Bank, Tom », pour son ami et collaborateur, le pianiste Tommy Banks, décédé quelques semaines avant cet enregistrement qui a eu lieu à la mi-février 2018. (octobre 2018)

Chronograph / SIX

½

   

 Jimmy Rankin – Moving East

Jimmy Rankin – Moving East

L’un des musiciens folks les plus populaires au pays et membre de la fameuse famille Rankin, Jimmy Rankin a vécu et travaillé à Nashville pendant sept ans. De retour en Nouvelle-Écosse, il a tout de suite commencé à enregistrer Moving East, son nouvel album, avec le réalisateur Joel Plaskett. Il s’est inspiré de la mer et des gens pour produire un album roots de la Côte Est. On y trouve bon nombre d’histoires du Cap-Breton, en plus d’une célébration de son retour chez lui. Avec la pièce d’ouverture, « Loving You Never Gets Old », on dirait bien que Rankin s’est inspiré de la musique country de Nashville. Mais par la suite, l’album demeure résolument folk avec quelques discrètes pointes celtiques. (octobre 2018)

Songdog / High Romance / True North / SIX

   

 Sabrina Sabotage – Sabrina Sabotage

Sabrina Sabotage – Sabrina Sabotage

Sabrina Bellemare (alias Sabrina Sabotage) s’est d’abord fait connaître au sein du duo pop Orange Orange au milieu des années 2000 aux côtés de Dominique Hamel. Mais, c’est à La Voix 4 en 2016 dans l’équipe de Pierre Lapointe qu’elle s’est véritablement fait un nom auprès du grand public. Sabrina présente finalement son premier album solo éponyme, qui contient une musique pop dansante et envoûtante aux sonorités électro. Elle y traite d’amour et de joie de vivre, mais aussi de moments plus sombres qu’elle a dû vivre au cours des dernières années, alors qu’elle avait perdu ses repères. À noter sa reprise moderne et bien personnelle de « Vivre dans la nuit » de Nuance. C’est un premier enregistrement particulièrement réussi que nous propose Sabrina Sabotage. (octobre 2018)

Vidéoclip : « Cœur de robot »

St Laurent

½

 

 

 Sam Tucker – Aye Avast

Sam Tucker – Aye Avast

Britannique d’origine, Sam Tucker est débarqué en Gaspésie et a adopté le Québec. Il a ensuite pu se faire découvrir d’un vaste auditoire en se rendant en demi-finale de La Voix en 2017. Le public est alors tombé sous le charme de cet interprète hors-pair au charisme sans bornes. Tucker présente un premier mini-album de chansons originales. On peut y entendre six titres qui naviguent entre le folk, le rock et le blues, des pièces qui sont parfaites pour sa voix puissante. Tucker s’est entouré d’une équipe toute étoile pour enregistrer ce disque, avec le réalisateur Rob Heaney (Franklin Electric, Patrick Watson), le guitariste Joe Grass, le bassiste Mishka Stein et le batteur Robbie Kuster. Pour « Pretty Face » en conclusion du disque, Tucker est appuyé par Lisa Moore (Blood and Glass). Avec Aye Avast (qui signifie « garder le cap »), Sam Tucker démontre tout son talent d’interprète et qu’il n’a rien à envier aux plus grands artistes folks au Canada. (octobre 2018)

Audiogram

½

 

 Carrie Underwood – Cry Pretty

Carrie Underwood Cry Pretty

Pour la première fois, la superstar Carrie Underwood coréalise son album, aux côtés de David Garcia. Elle coécrit aussi neuf des 12 titres, ce qui en fait son disque le plus personnel à ce jour sur lequel elle se laisse aller à ses émotions. Le CD inclut une 13e pièce en boni, « The Champion » (mettant en vedette Ludacris), qui a ouvert le Super Bowl LII, en plus d’avoir été entendue aux Jeux olympiques d’hiver de 2018. Sur Cry Pretty, Carrie présente une musique qui possède toujours ses influences country, mais qui semble un peu plus s’enraciner dans les musiques soul et pop. Il s’agit d’un album très solide, pour une artiste en plein contrôle de sa carrière. (octobre 2018)

Capitol Records Nashville / Universal

½

   

 

 Kenny Blues Boss Wayne – Inspired by the Blues

Kenny Blues Boss Wayne – Inspired by the Blues

Kenny « Blues Boss » Wayne est un légendaire pianiste de blues qui revient avec un nouvel album, enregistré à Edmonton. Il est accompagné pour l’occasion par le bassiste Russel Jackson (BB King), le batteur Joey DiMarco, le guitariste Yuji Ihara, le saxophoniste Dave Babcock, ainsi que le trompettiste Bob Tildesley. On peut aussi entendre des collaborateurs spéciaux : Billy Branch à l’harmonica, Duke Robillard à la guitare et la chanteuse Lynne Chwyl. Blues Boss propose une musique blues pure au groove incomparable, qui rend hommage en quelque sorte à la fois à Ray Charles et à Fats Domino, deux de ses légendes préférées récemment disparues. Inspired by the Blues est un disque très agréable! (octobre 2018)

Stony Plain / SIX

   

 

septembre :

 

Nicki Minaj – Queen

Nicki Minaj – Queen

Quatre ans après The Pinkprint, Nicki Minaj revient avec son quatrième album, Queen. Comme ce fut le cas sur tous ses albums précédents, Nicki semble toujours partagée entre offrir un rap authentique et une musique pop qui rejoindra un large auditoire. C’est lorsqu’elle réussit à bien fusionner les deux qu’elle s’en tire le mieux, comme c’est le cas en ouverture avec « Ganja Burns » et « Majesty » (avec Eminem et Labrinth). Par la suite, elle met surtout l’accent sur un rap passablement agressif, et ce n’est pas souvent très réussi. En plus, avec plus d’une heure de musique, on préférerait avoir quelques pièces en moins pour solidifier l’ensemble. Heureusement, les nombreux collaborateurs ajoutent un peu de leur personnalité à certaines chansons, ce qui apporte un petit plus intéressant. En plus d’Eminem et Labrinth, on peut entendre Lil Wayne, Ariana Grande, The Weeknd, Future et plusieurs autres. C’est donc encore une fois un album inégal que nous propose Nicki Minaj, mais avec moins de hits explosifs que sur son disque précédent. (chronique principale de septembre 2018)

½

   

Rolling Blackouts Coastal Fever – Hope Downs

Rolling Blackouts Coastal Fever – Hope Downs

Groupe australien formé à Melbourne, Rolling Blackouts Coastal Fever présente une musique indie rock qui nous captive rapidement, avec des refrains accrocheurs, de superbes riffs de guitare et des rythmes efficaces et entraînants. Avec ce premier album, ils peuvent nous faire penser à un mélange entre R.E.M., The Cure et The Strokes. Par contre, ils offrent des compositions d’une grande originalité qui fait oublier plutôt rapidement toute comparaison. À la fin des 35 minutes, on a l’impression d’avoir découvert un bien bon nouveau groupe, et l’envie de revenir au début est irrésistible. Voici l’un des meilleurs albums d’indie rock à être parus cette année jusqu’à maintenant. (découverte du mois de septembre 2018)

Sub Pop

½

   

 Pascal Allard – Pascal Allard

Pascal Allard – Pascal Allard

Après avoir voulu « marier Renée Martel » sur son premier album en 2017, le cowboy nouveau genre Pascal Allard est déjà de retour avec son deuxième disque. On réalise rapidement qu’il y a bien plus que du country dans sa musique alors qu’il présente de l’Americana et du folk, avec une touche de pop aux mélodies accrocheuses. Ce « Cowboy en running », comme il le dit si bien dès le deuxième titre, propose des chansons de grande qualité et il ne tente d’aucune façon d’entrer dans une catégorie spécifique, malgré ses influences country évidentes. Allard partage sa voix en trois occasions, avec Manon Bédard (« Jamais pas du tout »), Ariane Laniel (« Ver d’oreille) et Gildor Roy (« Mon chandail de Rocky 3 »). Il faut souligner que Pascal Allard signe lui-même la réalisation qui s’avère particulièrement réussie, créant une très belle atmosphère, douce et riche à la fois. (septembre 2018)

Hook / SIX

 

 Babylones – Le désordre pour le style

Babylones – Le désordre pour le style

Babylones est un duo rock québécois qui sévit depuis une quinzaine d’années. Le multi-instrumentiste Charles Blondeau (KROY, Simon Kingsbury) et le guitariste Benoît Philie ont en effet vécu leurs premières expérimentations musicales dans les sous-sols d’une banlieue montréalaise alors qu’ils n’étaient encore qu’adolescents. Après avoir présenté en mai dernier le premier extrait, l’énergique et excellente « Millionnaires », voilà qu’ils nous offrent leur premier album, Le désordre pour le style. On peut y entendre un rock passablement alternatif avec des envolées parfois psychédéliques. Des guitares mordantes et une basse lourde se fusionnent à des synthétiseurs plus planants et une voix douce. Un premier album surprenant! (septembre 2018)

L-A be / SIX

½

 The Beths – Future Me Hates Me

The Beths – Future Me Hates Me

The Beths est un groupe d’Auckland en Nouvelle-Zélande qui fait ses débuts sur disque avec un premier album complet. Ils proposent un son rock énergique qui peut même s’inspirer du punk en certaines occasions, mais avec la voix douce d’Elizabeth Stokes. Les riffs de guitares sont toujours intéressants et excitants, mais c’est tout autant le cas pour les mélodies accrocheuses et les très belles harmonies vocales. Les 10 chansons du disque défilent à merveille dans un enchaînement quasi-parfait. Il en résulte donc un excellent album d’indie rock. (septembre 2018)

Carpark

½

   

 Samuel Blais – Equilibrium

Samuel Blais – Equilibrium

Le saxophoniste Samuel Blais a effectué des tournées en Europe, en Asie et en Amérique au cours des dernières années, en plus de collaborer avec des grands noms du jazz. C’est l’inspiration de ces nombreux voyages qui est derrière Equilibrium, son plus récent album. Il y démontre toute sa maturité, tant au saxophone (alto ou baryton) qu’à la composition. Musicalement, Blais évolue entre différents styles, explorant au passage le jazz improvisé, le classique contemporain et même le rock progressif. Il présente à la fois son côté fragile et son intensité dans une musique contemporaine et intemporelle. (septembre 2018)

Odd Sound / SIX

   

 Choses Sauvages – Choses sauvages

Choses Sauvages – Choses sauvages

Choses Sauvages est un quintet québécois formé d’amis de longue date. Ils présentent un premier album éponyme qui allie R&B, funk et pop française. Les 10 chansons proposent de douces mélodies inoubliables, ainsi que plusieurs rythmes dansants. La section rythmique est d’ailleurs au cœur de cet album énergique au groove incomparable. Les synthétiseurs occupent aussi une place importante, apportant une touche indéniable des années 1980. Voici donc un premier album très agréable par ce groupe à surveiller. (septembre 2018)

Audiogram

 

 Thomas Hellman – Rêves américains, tome 2 : La Grande Crise

Thomas Hellman – Rêves américains, tome 2 : La Grande Crise

Trois ans après le tome 1, La ruée vers l’or, l’auteur-compositeur et raconteur revient avec le tome 2 des Rêves américains, La Grande Crise. Dans un mélange de textes récités et de chansons sur une musique folk ou bluegrass, Thomas Hellman raconte brillamment l’histoire américaine. On peut entendre de vieilles chansons de l’époque de la grande crise économique des années 1930 dont il fait des adaptations bilingues, ainsi que des extraits d’œuvres littéraires mis en musique (Steinbeck, Thoreau, Frank H Mayer, Leon Ray Livingstone). Mais aussi, l’auteur-compositeur n’étant jamais bien loin, on peut découvrir de ses propres textes et chansons. Avec ce tome 2, Hellman propose à nouveau un voyage littéraire, musical et historique à travers l’Amérique, qui contribue à nous faire réfléchir sur notre époque. On peut découvrir Thomas Hellman sur scène alors qu’il présente le concert Rêves américains, de la ruée vers l’or à la Grande Crise, notamment au Lion d’or à Montréal le 26 septembre dans le cadre du Festival international de la littérature. (septembre 2018)

L-A be / SIX

½

 

 Colin James – Miles To Go

Colin James – Miles To Go

Sur son 19e album, Colin James revient avec la suite de Blue Highways paru il y a deux ans. L’artiste canadien a sélectionné des chansons dans le répertoire d’artistes blues qu’il affectionne particulièrement. On y découvre en effet neuf nouvelles versions de titres par ses artistes préférés, incluant Howlin’ Wolf, Muddy Waters, Blind Willie Johnson et Robert Johnson. On peut aussi entendre deux pièces originales : « I Will Remain » et l’excellent premier extrait « 40 Light Years ». Finalement, le CD se conclut avec une deuxième version de la chanson-titre, cette fois acoustique. Sur Miles To Go, Colin James semble plus à l’aise que jamais dans le style qui l’a vu naître et progresser. (septembre 2018)

Stony Plain / True North / SIX

½

   

 Koriass – La nuit des longs couteaux

Koriass – La nuit des longs couteaux

Le plus reconnu des rappeurs québécois est de retour avec son cinquième album après une période difficile. Cette période sombre de la vie de Koriass déteint grandement sur La nuit des longs couteaux qui s’avère plutôt noir. Il s’agit aussi de son retour sur disque après le succès de Love Suprême qui a obtenu huit nominations à l’ADISQ et remporté le Félix pour l’album hip hop de l’année en 2016. En ce sens, c’est un retour en force pour Koriass, malgré le côté sombre de l’album. On retrouve plusieurs pièces de grande qualité, à commencer par le premier extrait, « Cinq à sept ». « Éléphant », malgré son texte choquant, est très efficace et constitue un véritable exutoire pour Koriass qui laisse sortir tous ses démons. La nuit des longs couteaux demeure solide jusqu’à la fin, et permettra à Koriass de demeurer le chef de file de la scène hip hop québécoise. (septembre 2018)

7ième Ciel / SIX

½

 

 Yves Lambert Trio – Tentation

Yves Lambert Trio – Tentation

Yves Lambert et son trio sont de retour avec un nouvel album de musique traditionnelle québécoise. Dès la pièce d’ouverture, « La poule à Jean-Paul », on peut détecter une touche de modernité très agréable. D’ailleurs, Lambert s’imprègne constamment d’artistes contemporains et de nouvelles musiques qu’il réussit à intégrer habilement à une musique typiquement traditionnelle et du 19e siècle, mise en valeur par le violon et l’accordéon. En compagnie des multi-instrumentistes Tommy Gauthier et Olivier Rondeau, Yves Lambert poursuit son œuvre en tant que figure de proue de la musique traditionnelle québécoise, et ce depuis 42 ans (dont 26 ans au sein de La Bottine Souriante). (septembre 2018)

La Prûche Libre / SIX

½

 

 Pierre Lapointe et les Beaux Sans-cœur – Ton corps est déjà froid

Pierre Lapointe et les Beaux Sans-cœur Ton corps est déjà froid

À la surprise générale, Pierre Lapointe présente un nouvel album alors qu’il sera encore en tournée pour plusieurs mois avec l’album La science du cœur paru en octobre 2017. Réalisé par Philippe Brault, Ton corps est déjà froid est un disque de rock comme Lapointe n’en a jamais présenté auparavant. C’est entouré des Beaux Sans-Cœur (incluant Brault à la basse) que l’artiste nous offre en effet une musique énergique aux influences diverses : rock ‘n’ roll, rock alternatif, rock rétro, pop punk et rock garage. Même vocalement Pierre Lapointe s’avère méconnaissable. Sur ce court album de 31 minutes, on peut entendre 12 pièces qui ont été enregistrées d’un seul coup, presque sans retouches. Suite à une poignée de concerts en Abitibi et à Montréal se concluant le 7 septembre, il est déjà prévu que les Beaux Sans-Cœur retournent dans l’ombre. Mais ils nous auront laissé un album particulièrement excitant. (septembre 2018)

Audiogram

½

 

 Mitski – Be the Cowboy

Mitski – Be the Cowboy

Après avoir obtenu la reconnaissance avec Puberty 2, Mitski Miyawaki revient deux ans plus tard avec Be the Cowboy. Elle propose 14 chansons courtes mais magnifiquement construites, aux mélodies toujours très agréables. L’enrobage peut s’avérer passablement rock au départ avec des guitares grinçantes, mais l’ensemble demeure plutôt doux et émotif par la suite. L’ajout de synthétiseurs donne aussi une touche plus pop à certaines pièces. Mitski nous présente encore une fois des compositions d’une grande originalité livrées avec sa personnalité unique. Un album agréable à écouter et surtout à réécouter pour bien s’en imprégner. (septembre 2018)

Dead Oceans

½

   

 David Myles – Le grand départ

David Myles – Le grand départ

L’auteur-compositeur et interprète originaire de Fredericton au Nouveau-Brunswick présente un premier album en français. David Myles prouve donc à nouveau toute sa versatilité. Il a travaillé pour l’occasion avec plusieurs chanteuses québécoises, notamment Marie-Pierre Arthur, Gaële, Carole Facal (Caracol) et Florence K. Réalisé par François Lafontaine (Karkwa), Le grand départ propose une musique principalement acoustique qui met l’accent sur les textes. Myles présentera ce nouveau matériel sur scène en compagnie de ses fidèles comparses : Alan Jeffries (guitare, voix) et Kyle Cunjak (basse, contrebasse, voix). (septembre 2018)

L-A be / SIX

 

 Myriad3 – Vera

Myriad3 – Vera

Vera est le quatrième album du trio jazz torontois composé de Chris Donnelly (claviers), Dan Fortin (basse) et Ernesto Cervini (batterie et divers instruments). Myriad3 propose une musique un peu plus lumineuse que sur son disque précédent, Moons. Évidemment, le tout demeure très cinématographique, pour une musique d’ambiance hors du commun. On retrouve aussi une forte intensité en plusieurs occasions, certainement inspirée par leur amour de styles éclectiques comme le shoegaze et le hard rock. L’ensemble demeure tout de même plutôt méditatif, voire même hypnotique. En plus de ses compositions très réussies, le trio reprend un classique d’Igor Stravinsky datant de 1919, « Piano-Rag-Music », et lui donne un tout nouveau souffle. (septembre 2018)

Alma / SIX

½

   

 Roxanne Potvin – All It Was

Roxanne Potvin – All It Was

Après avoir pris le contrôle complet de sa carrière en 2016 en produisant son album For Dreaming, Roxanne Potvin est de retour avec un mini-album de cinq titres. Elle présente toujours un mélange de folk rock et pop, mais avec aussi des incursions dans le soul, le blues et le R&B, en plus de quelques sonorités psychédéliques. Elle conclut le tout avec une très belle ballade en français, « Nuit électrique », coécrite avec Damien Blass-Bouchard. Une chose est certaine, Roxanne Potvin n’a rien perdu de sa force créatrice et elle propose encore une fois des chansons de très grande qualité. À noter qu’une série de vidéoclips accompagnera les chansons de ce mini-album. (septembre 2018)

Comino / Fontana North

½

   

 Brigitte Saint-Aubin – Design intérieur

Brigitte Saint-Aubin – Design intérieur

L’auteure-compositrice et interprète Brigitte Saint-Aubin propose un projet ambitieux avec Design intérieur. En effet, en plus d’un album, on pourra découvrir un spectacle de théâtre musical solo avec musique vivante et projections vidéo. Le spectacle sera présenté dans le cadre du festival Coup de Cœur Francophone, dans l’Arène du Théâtre aux Écuries les 6 et 7 novembre. Design intérieur est une autofiction présentant le récit d’une femme de 45 ans, Brigitte, qui retourne au Cégep pour étudier en design d’intérieur à la suite de la mort de sa mère. Il s’agit d’une quête de sens pour l’artiste qui aborde avec philosophie et poésie son rapport au temps qui passe. Avec ce nouvel album et ce spectacle, Brigitte Saint-Aubin nous offre une œuvre complète d’une grande originalité. (septembre 2018)

L-A be / SIX

½

 

 Crystal Shawanda – Voodoo Woman

Crystal Shawanda – Voodoo Woman

Après un début de carrière en tant que chanteuse country, l’artiste autochtone ontarienne Crystal Shawanda propose un troisième album de blues avec Voodoo Woman (le premier à sortir du Canada). Sa voix puissante et intense rappelle à la fois Janis Joplin et Beth Hart. Elle reprend plusieurs grands classiques du blues (avec aussi une bonne dose de rock) : « Hound Dog », « I’d Rather Go Blind », « Misty Blue » et la chanson-titre. Crystal signe aussi trois titres parmi les 10 que compte l’album. Voici un album intense qui ne manque pas d’énergie. (septembre 2018)

New Sun / True North / SIX

   

 Shelmi – No Go Zone

Shelmi – No Go Zone

Shelmi est un trio français créé en 2016 et qui présente aujourd’hui son premier album. Le groupe y brosse avec autodérision et nonchalance un portrait de sa génération qui hésite entre mélancolie et révolte. Musicalement, Shelmi propose une musique pop aux mélodies inoubliables, sur un fond d’électronique et avec des traces de hip hop. Enregistré dans des studios improvisés entre l’été 2016 et l’hiver 2017, No Go Zone a été mixé en Autriche chez des producteurs viennois. On y découvre une musique agréable qui s’écoute à merveille jusqu’à la fin. (septembre 2018)

Tôt Ou Tard / SIX

 

 Soran – EP

Soran – EP

Découvert du grand public lors de son passage remarqué à La Voix en 2016, Soran a prouvé qu’il pouvait chanter à peu près n’importe quoi et l’interpréter à sa façon. Il s’est aussi révélé sur les réseaux sociaux et les plateformes de musique en ligne où il a accumulé plus de deux millions d’écoutes. Soran lance aujourd’hui un premier mini-album de six titres en anglais, et c’est cette fois en tant qu’auteur-compositeur, arrangeur et réalisateur qu’il se présente au public, lui qui vient à peine d’atteindre les 20 ans. Le talentueux artiste propose un très bon mélange de pop, d’électro et de reggae, pour un ensemble rafraîchissant et original. (septembre 2018)

Audiogram

½

 Chris Velan – Amateur Hour

Chris Velan – Amateur Hour

Chris Velan s’est particulièrement fait connaître pour avoir été derrière le projet du Sierra Leone’ Refugee All Stars il y a une douzaine d’années. Mais, il poursuit tout de même une carrière solo depuis 15 ans en tant qu’auteur-compositeur et interprète. Pour Amateur Hour, il a commencé à écrire à propos d’une relation, avant de se rendre compte qu’il explorait la relation avec lui-même. Il présente donc 10 chansons sous la forme de monologues où les personnages sont forcés de répondre et réagir à des nouvelles inattendues sur eux-mêmes. Le Montréalais a enregistré l’album en une semaine d’hiver dans son studio de campagne enneigée. Réalisé par Rod Shearer, l’album s’avère moins folk que ses précédents avec des sonorités plutôt pop rock. (septembre 2018)

Newsong / SIX

 

août :

 

Kanye West – Ye

Kanye West – Ye

Après de nombreux problèmes personnels et controverses au cours des deux dernières années, il semble que Kanye a dû s’enfermer en studio au cours des derniers mois pour évacuer ses démons. Il en a résulté plusieurs albums récemment, soit en tant que collaborateur ou réalisateur. Il revient maintenant avec son huitième album solo, Ye, qui n’est en fait qu’un mini-album de sept titres. C’est tant mieux diront les plus mauvaises langues, parce que Kanye nous transporte rapidement dans l’inconfort, que l’on ressentira jusqu’au bout. Donc, c’est une bonne chose que le supplice ne dure que 23 minutes. La coupure entre sa vie personnelle et professionnelle semble désormais inexistante, alors qu’il transpose tous ses problèmes sur disque à notre plus grand désarroi. Il place carrément ses problèmes de santé mentale au cœur de cet album. L’artiste qui fut particulièrement créatif à une certaine époque n’est plus l’ombre de lui-même. Espérons que l’enregistrement de cet album aura au moins permis de le soulager, parce que c’est désormais l’auditeur qui a besoin d’une thérapie. (chronique principale d'août 2018)

   

Snail Mail – Lush

Snail Mail – Lush

Lindsey Jordan, alias Snail Mail, est une jeune artiste de 18 ans au talent naturel indiscutable. Après un mini-album il y a deux ans qui avait su attirer l’attention, elle présente enfin son premier album complet. La chanteuse et guitariste présente en formule trio une musique indie rock plutôt lo-fi empreinte de mélancolie. La guitare demeure au cœur de sa musique et accompagne magnifiquement sa très belle voix et ses superbes mélodies. On tombe rapidement sous le charme et on ne peut plus décrocher jusqu’à la fin de ce très bel album. Lush possède tout ce qu’il faut pour devenir un grand album dans le genre. Et Snail Mail a une carrière bien prometteuse devant elle. (découverte du mois d'août 2018)

Matador

   

 MC Mario – Summer Anthems 2018

MC Mario – Summer Anthems 2018

Le célèbre DJ québécois est de retour avec une de ces compilations qui lui sont caractéristiques, faisant un survol des plus grands succès dansants actuels. Parfois house, R&B ou latin, Summer Anthems 2018 présente des artistes comme Maroon 5, Bob Sinclar, Martin Solveig, Selena Gomez, DJ Snake, Liam Payne, Pradaboi, MK, Zedd, Felix Cartal et plusieurs autres. MC Mario mixe le tout à la perfection pour un ensemble complet à écouter d’un bloc. Par contre, avec seulement 54 minutes et plusieurs succès importants qui semblent avoir été oubliés, on a l’impression qu’il nous manque 20 minutes de musique quelque part. MC Mario a déjà été plus généreux par le passé. (août 2018)

Universal

   

 

juiLLET :

 

5 Seconds of Summer – Youngblood

5 Seconds of Summer – Youngblood

Suite à l’immense succès de ses deux premiers albums lancés en 2014 et 2015, le quatuor 5 Seconds of Summer a pris une pause du studio et revient maintenant avec son troisième disque. La chanson-titre à succès, ainsi que le premier extrait, « Want You Back », donnent le ton à cet album de musique pop très adolescente. Leur côté emo des débuts, qui leur a même valu l’étiquette pop punk quand ils sont apparus en spectacle en première partie de One Direction, est complètement disparu ici. Cependant, on retrouve une certaine part de rock à quelques pièces, sûrement dû au fait qu’il s’agit d’un groupe complet et non pas simplement d’un groupe vocal comme tant d’autres dans le genre. 5SOS propose une musique énergique aux refrains grandement accrocheurs. Donc, même si peu de titres ressortent du lot, le groupe a tout pour connaître un autre succès incroyable avec Youngblood. (chronique principale de juillet 2018)

Vidéoclips : « Want You Back » - « Youngblood »

Capitol / Universal

   

     

Tracyanne & Danny – Tracyanne & Danny

Tracyanne & Danny – Tracyanne & Danny

Le duo britannique formé de Tracyanne Campbell (Camera Obscura) et Danny Coughlan (Crybaby) présente son tout premier album. Le disque éponyme se déploie tout en douceur et avec beaucoup d’émotivité. Le mélange des deux voix s’avère particulièrement réussi, ce qui n’empêche pas qu’ils puissent briller chacun de leur côté tout au long du CD. Le style de Danny n’est pas sans nous rappeler Roy Orbison, ce qui s’agence tout de même bien avec l’indie pop contemporaine de Tracyanne. Danny attire toute l’attention sur lui avec « Jacqueline », une ballade triste et touchante. Cependant, c’est Tracyanne qui vole la vedette dans la pièce d’ouverture, « Home & Dry », ainsi qu’à plusieurs autres moments du disque. Quelques pièces mid-tempo possèdent un petit côté country pas désagréable du tout, qui ajoute une saveur intéressante à leur musique apaisante. Tracyanne et Danny se complètent magnifiquement bien sur ce premier album, qui n’aurait pu voir le jour sans cette fusion entre les deux artistes. (découverte du mois de juillet 2018)

Merge

½

   

 Jill Barber – Metaphora

Jill Barber – Metaphora

Après quatre ans d’absence sur disque, Jill Barber se réinvente sur Metaphora. Elle entre en effet dans le monde de la musique pop. Avec son nouvel extrait, « Une femme doit faire », que l’on retrouve ici en version anglaise (« Girl’s Gotta Do »), elle a déjà réussi à attirer l’attention. Il s’agit d’une pièce accrocheuse et rythmée qui traite de l’égalité homme-femme. Après avoir prouvé son talent dans le folk, le jazz et même la chanson française, voilà que Jill démontre toute son habileté pour écrire aussi de très bonnes chansons pop. Il faut dire qu’elle a eu de l’aide de Ryan Guldemond (Mother Mother) qui a collaboré avec elle pour l’écriture de l’ensemble de l’album. Jill a confié la réalisation à un autre grand nom, Gus Van Go (Whitehorse, Arkells), qui de son studio de New York est toujours accompagné de la force créative de Werner F. Le collectif Likeminds a aussi collaboré à l’album, ainsi que Gavin Brown et Maia Davies qui ont réalisé quelques pistes à Toronto. On peut entendre de nombreux morceaux dansants, mais aussi quelques titres plus introspectifs au piano, dont la touchante « Mercy ». C’est un album audacieux que propose Jill Barber avec Metaphora, mais elle relève le défi avec brio en présentant un enregistrement pop de grande qualité. (juillet 2018)

Outside / SIX

½

   

 Neko Case – Hell-On

Neko Case – Hell-On

Cinq ans se sont écoulés depuis le dernier album en solo de Neko Case, mais elle revient en force sur Hell-On. La chanteuse alternative à tendances folk et country présente en effet un disque grandement inspiré qui navigue habilement entre les genres. Les mélodies réussissent à nous accrocher dès le départ et il serait bien difficile d’arrêter l’écoute avant la fin. Neko assure la réalisation de l’album, avec Bjorn Yttling qui coréalise cinq chansons (il a aussi coécrit l’ensemble des 12 pièces). La voix chaude et dominante de Neko est enveloppée dans de très beaux arrangements qui apportent une grande richesse à l’album. Avec l’inspiration et la qualité de la réalisation qu’on y retrouve, on peut certainement considérer Hell-On parmi ses enregistrements les plus intéressants en carrière. (juillet 2018)

Anti- / Epitaph

   

 

 Ben Kunder – Better Human

Ben Kunder – Better Human

Le chanteur folk rock de Toronto revient avec un nouvel album, Better Human. Il nous raconte neuf histoires, comme lui seul sait le faire, sur une musique folk assez traditionnelle avec aussi des moments plus pop, très accrocheurs. Pour l’occasion, Kunder s’entoure de quelques collaborateurs qui ajoutent leurs voix à la sienne : Oh Susanna, Jim Guthrie et Carleigh Aikins (Paper Bird, Bahamas). Il y a aussi Sarah MacDougall et Maia Davies (Ladies of the Canyon) qui ont coécrit respectivement « Better Days » et « Fight for Time » (le premier extrait). C’est un album très agréable que nous propose Ben Kunder, encore une fois. (juillet 2018)

Comino / Fontana North

   

 Panic! At the Disco – Pray For the Wicked

Panic! At the Disco – Pray For the Wicked

Après le très solide Death of a Bachelor il y a deux ans, Panic! At the Disco est de retour. À nouveau réalisé par Jake Sinclair, ce sixième album studio du groupe s’inscrit en quelque sorte comme la suite logique du précédent. Il présente une idée conceptuelle qui s’inspire cette fois-ci du R&B et du hip hop des années 1990, en fusion presque parfaite avec le son pop rock maintenant très caractéristique du groupe. On pourrait parler de surproduction en plusieurs occasions avec des emballages musicaux costauds qui vont dans toutes les directions, mais c’est cette musique chargée qui rend le groupe doublement intéressant ces dernières années. Les arrangements peuvent rappeler une ambiance de comédie musicale, mais ce sont surtout les mélodies grandement accrocheuses qui deviennent complètement addictives. Le groupe propose donc encore une fois un album excitant et rafraîchissant à la fois. (juillet 2018)

½

   

 Guylaine Tanguay – 3764 Elvis Presley Blvd.

Guylaine Tanguay – 3764 Elvis Presley Blvd.

Après avoir repris des classiques country et avoir présenté un spectacle en hommage à Céline Dion, voilà que la chanteuse country québécoise est allée en studio à Nashville pour reprendre des incontournables du « king ». Ce 13e album regroupe en effet 13 classiques d’Elvis Presley interprétés à la façon de Guylaine Tanguay, soit avec sa touche country habituelle et sa voix puissante. Pour la pièce « That’s All Right (Mama) », Guylaine et ses musiciens se sont rendus au célèbre studio Sun à Memphis, presque 64 ans après qu’Elvis y ait enregistré cette reprise d’Arthur « Big Boy » Crudup. Cette expérience quasi-mythique, dans la pénombre du studio avec Steve Mandile à la guitare et Jerry Dean à la contrebasse, se retrouve en conclusion de CD. Pour découvrir Elvis sous un tout nouveau jour, Guylaine Tanguay propose une très belle option à tout ce qu’on a déjà entendu comme imitateurs du « king ». (juillet 2018)

Création

½

 

 Alexandre Barrette – Imparfait (DVD)

Alexandre Barrette – Imparfait (DVD)

Après avoir été vu par plus de 100 000 spectateurs, le spectacle Imparfait d’Alexandre Barrette est présenté aujourd’hui sur DVD et iTunes. Seul auteur des textes, Barrette propose un spectacle très personnel et sans autocensure. Il n’hésite pas à rire de lui-même et des failles de sa vie. Le spectacle drôlement efficace a été en nomination au Gala Les Olivier dans les catégories Spectacle d’humour de l’année, Mise en scène de l’année et Meilleur vendeur, ainsi qu’à l’ADISQ dans la catégorie Spectacle d’humour de l’année. (juillet 2018)

Zéro Musique / TVA Films

½

 

 

juin :

 

 Charlie Puth – Voicenotes

Charlie Puth – Voicenotes

Après de gros succès radio il y a deux ans, dont l’incontournable « Marvin Gaye », le chanteur pop américain revient avec son deuxième album. Il contient à nouveau quelques bombes, comme « Attention » et « How Long ». Mais ce qui retient surtout l’attention sur Voicenotes, c’est une bien plus grande cohérence tout au long du disque. Puth semble maintenant en plein contrôle de sa carrière, alors qu’on l’avait littéralement propulsé à l’avant-plan avec son premier album à la suite de son succès sur YouTube. Il s’ouvre un peu plus sur sa vie personnelle en plusieurs occasions, mais il livre surtout de solides chansons pop. On peut encore le comparer à Justin Timberlake, mais il établit de plus en plus son propre style de pop / R&B aux influences soul. On peut entendre quelques collaborateurs sur Voicenotes : Kehlani, Boyz II Men et James Taylor. (chronique principale de juin 2018)

Vidéoclips : « Attention » - « How Long » - « Done For Me »

Atlantic / Warner

   

     

Justin Saladino Band – A Fool’s Heart

Justin Saladino Band – A Fool’s Heart

Même s’il n’est âgé que de 23 ans, le guitariste montréalais est présent dans le paysage musical québécois depuis plus de 10 ans. Il a partagé la scène avec de nombreux artistes dont Victor Wainwright, Steve Strongman, Frank Marino, Paul DesLauriers, Jack de Keyzer et Ronnie Baker Brookes. Sur A Fool’s Heart, Saladino mélange habilement les styles, passant aisément du blues au rock et au soul, avec même une touche de funk en certaines occasions. L’album a été enregistré à Montréal et réalisé par Connor Seidel (Matt Holubowski, Beatrice Keeler). Beatrice Keeler prête d’ailleurs sa voix à l’album, ce qui ajoute une touche féminine très appréciée. C’est un disque solide que nous proposent Justin Saladino et ses musiciens, un album agréable à écouter du début à la fin et qui nous fait sentir bien. Mission accomplie! (découverte du mois de juin 2018)

Bros / SIX

½

   

 Annie Blanchard – Welcome soleil

Annie Blanchard – Welcome soleil

Pour son cinquième album, Annie Blanchard présente des classiques country francophones. L’album résolument ensoleillé propose les incontournables « Un jour à la fois », « Travailler c’est trop dur », « J’suis ton amie », « La prison de Londres » et « L’hôtel et la boisson ». On peut aussi y entendre le premier extrait, « C’est la saison », l’adaptation française de « Let Your Love Flow » des Bellamy Brothers, popularisée au Québec par Patrick Norman. En plus, il nous est possible de découvrir une nouvelle version du plus grand succès d’Annie en carrière, « Évangéline », qui a remporté le Félix de la Chanson de l’année au gala de l’ADISQ. Sur Welcome soleil, Annie Blanchard présente des chansons qui lui collent à la peau et qui se fusionnent parfaitement avec sa très jolie voix. (juin 2018)

Bobten

½

 

 Chromeo – Head Over Heels

Chromeo – Head Over Heels

Le duo électro montréalais revient avec son cinquième album, enregistré dans son studio de Los Angeles. Dave 1 et P-Thugg y démontrent tout leur amour pour le funk, le soul et le R&B, des styles qui les ont influencés depuis leur adolescence. Pour Head Over Heels, Chromeo intègre de nombreux collaborateurs, dont The-Dream, French Montana, Raphael Saadiq, Rodney Jerkins, des membres de Toto, et plusieurs autres. Le duo en est déjà à son quatrième extrait de Head Over Heels avec le plus récent, « Bad Decision », qui fait suite à « Must’ve Been » (avec DRAM), « Juice » et l’excellente « Bedroom Calling » (avec The-Dream). Cette dernière est considérée par Billboard comme l’une des meilleures chansons de Chromeo depuis des années. Chromeo nous présentent un album particulièrement rafraîchissant avec Head Over Heels, un disque qui rappelle les années 1980, tout en demeurant très contemporain. (juin 2018)

Vidéoclips : « Juice » - « Must’ve Been »

Last Gang / SIX

½

   

 Cœur de Pirate – En cas de tempête, ce jardin sera fermé

Cœur de Pirate – En cas de tempête, ce jardin sera fermé

Pour son premier album depuis Roses il y a trois ans, Cœur de Pirate poursuit dans sa lignée pop avec plusieurs chansons passablement énergiques aux mélodies inoubliables, toutes en français cette fois. On n’a qu’à penser au premier extrait, « Prémonition », mais aussi à « Combustible » et « Dans la nuit » (mettant en vedette le rappeur Loud). On a l’impression en plusieurs occasions que le disque a été pensé pour le marché français, tant par l’accent employé que les sonorités. Cependant, Cœur de Pirate réussit à conserver sa personnalité unique et présente un autre album solide. (juin 2018)

Vidéoclips : « Prémonition » - « Dans la nuit »

Grosse Boîte

½

 

 Corneille – Love & Soul

Corneille – Love & Soul

Pour son septième album en carrière, Corneille a décidé de reprendre des succès des années 1980 et 1990 qui lui manquaient. On retrouve donc des pièces indémodables de Toto, Wham!, Sade, Lenny Kravitz, Tracy Chapman, Simply Red, Cindy Lauper, Chris Isaak, et beaucoup plus. Corneille interprète le tout de sa voix suave, tantôt en version R&B dansante et tantôt acoustique. Il a travaillé pour l’occasion avec certains des réalisateurs les plus en vue en France actuellement : Ofenbach, Joe Rafaa (M. Pokora), Fred Savio (Christophe Maé) et Thierry de Cara (Fréro Delavega). Parmi les morceaux qui se démarquent particulièrement, notons « Careless Whisper » (l’une des trois chansons en deux versions), « Smooth Operator », « It Ain’t Over ‘Til It’s Over » et « Time After Time ». Sur Love & Soul, c’est l’interprète en Corneille qui prend le devant de la scène pour notre plus grand bonheur. (juin 2018)

Wagram / 323 / Musicor

½

 

 Father John Misty – God's Favorite Customer

Father John Misty – God's Favorite Customer

Le chanteur indie rock à tendance pop revient avec son quatrième album en 6 ans. Après Pure Comedy il y a à peine un an qui s’étendait sur 75 minutes, Father John Misty (alias Josh Tillman) resserre le tout sur God’s Favorite Customer pour un total sous les 40 minutes. C’est un album plus léger et rafraîchissant, un disque aux très belles mélodies accrocheuses. On peut entendre des ballades qui rappellent Elton John à ses débuts. La voix de Tillman est mise à l’avant-plan tout au long de l’album, ce qui pourra rebuter certains amateurs de musique avant tout, mais les arrangements demeurent de très grande qualité. C’est donc un autre très bon album que nous propose Father John Misty, un disque très agréable et plus accessible que le précédent. (juin 2018)

Sub Pop

½

   

 

 Florence K – Estrellas

Florence K – Estrellas

Après des incursions dans le jazz et la chanson en français, Florence K revient à ses premiers amours avec un album de musique latine/cubaine. Pour l’occasion, elle a travaillé avec Alex Cuba et il en résulte un album combinant magnifiquement la salsa et le reggaeton. Majoritairement en espagnol, on y trouve tout de même des moments en anglais et en français, notamment avec « Morena » que l’on peut entendre en deux versions, en espagnol et en français en conclusion du disque. Les rythmes demeurent toujours efficaces et Florence est certainement l’un des rares non-Cubaines à écrire et interpréter aussi bien les rythmes de ce pays au patrimoine musical riche. Voici donc un album chaud et ensoleillé qui accompagnera merveilleusement votre été, ou un voyage dans les Caraïbes… (juin 2018)

½

 

 Éric Lapointe – Délivrance

Éric Lapointe – Délivrance

Lapointe demeure fidèle à lui-même sur Délivrance. Le rockeur québécois présente en effet un bon mélange de chansons rock agressives, de pièces mid-tempo et de ballades. Les pièces rock à l’image du premier titre, « La nuit », sont mises en évidence par la guitare grinçante de son acolyte de toujours Stéphane Dufour. Cependant, peu importe le rythme de la chanson, c’est la voix rauque unique du chanteur qui s’impose, même qu’il chante mieux que jamais sur ce nouveau disque. Il y interprète des textes de grands noms comme Michel Rivard, Jean-Jacques Goldman, Luc De Larochellière, Lynda Lemay et Luc Plamondon. Il ressort même des textes du défunt Roger Tabra, son fidèle collaborateur pendant des années. Puis il reprend « Le p’tit bonheur » de Félix Leclerc « pour ses deux petits bonhommes ». On peut aussi entendre des duos qui ne passent pas inaperçus avec Noémie Lafortune (pour « La guerre a perdu » de Zachary Richard) et avec Travis Cormier (pour la presque métal « La bête », un texte de Lapointe et Lynda Lemay!). Avec Délivrance, Lapointe explore toutes ses zones de confort, dans un rock intemporel et qui lui est unique. Il s’agit certainement de son meilleur album depuis longtemps, question de s’assurer de demeurer au sommet du rock québécois. (juin 2018)

Instinct

½

 

 Harold Lopez-Nussa – Un Dia Cualquiera

Harold Lopez-Nussa – Un Dia Cualquiera

Pour son nouvel album, le pianiste cubain laisse quelque peu de côté ses racines latines et propose plutôt une musique jazz totalement originale. Ces compositions ont été conçues pour ce trio unique complété par son jeune frère Ruy Adrian à la batterie et Gaston Joya à la basse. Un Dia Cualquiera (Une journée ordinaire) propose l’idée d’entrer en studio et de jouer librement, comme on le ferait à la maison. Il en résulte donc un album spontané où le plaisir de jouer semble évident. En plus des compositions originales, Lopez-Nussa propose deux interprétations très réussies du répertoire d’Ernesto Lecuona, « Danza de los Nanigos » et « Y la Negra Bailaba ». À l’image de Gershwin aux États-Unis, Lecuona est considéré comme l’un des plus grands compositeurs cubains, ayant réussi à intégrer des formes indigènes et populaires au répertoire classique. Le pianiste reprend également le célèbre boléro « Contigo En La Distancia », repris par plusieurs artistes à travers le temps dont Placido Domingo et Christina Aguilera. Aussi à l’aise lorsqu’il improvise avec son trio, Lopez-Nussa semble comme un poisson dans l’eau tout au long de cet album à son image. (juin 2018)

Justin Time /