Recherche personnalisée sur tout Musicomania.ca

 

 

 

pour CHERCHER dans cette page

 

JANVIER 2023

 

Chronique principale :  Mount Westmore    Découverte du mois :  Babehoven

 

Décembre :

Nickelback - Aysanabee - Antoine Malette-Chénier - Oscar Peterson -

Sword - Nelligan - Albertine en cinq temps - Suite Tango

 

Novembre :

Taylor Swift - Sophianne Girard - Jean-Michel Leblanc - Les Trois Accords

 

 

ARCHIVES :

 

   

 

     

         

         

         

         

 

       

     

 

Légende pour les étoiles

 

Achetez votre musique sur CD Universe!

 

 

CHRONIQUE PRINCIPALE :

 

Mount Westmore – Snoop Cube 40 $hort

Mount Westmore – Snoop Cube 40 $hort

Mount Westmore est un supergroupe de rap regroupant Snoop Dogg, Ice Cube, E-40 et Too $hort. Le quatuor nous propose 16 titres totalisant plus d’une heure d’un rap franchement efficace. Chacun se relance pour nous imposer son style bien à lui, mais le tout se fait dans la camaraderie et le plaisir. En plus, le groupe s’entoure de réalisateurs talentueux : Rick Rock, Ant Banks, Big Zeke, Soopafly, Kato On the Track, Fredwreck, Dem Jointz, ProHoeZak, etc. Le quatuor nous a déjà présenté trois extraits (« Too Big », « Free Game » et « Activated »), trois pièces solides qui donnent un bon aperçu de l’ensemble qui nous est offert, sans oublier « Big Subwoofer » sorti il y a un an. Voici donc un incontournable pour tout amateur de rap, particulièrement si vous appréciez le son de la côte ouest.

Vidéoclips : « Big Subwoofer » - « Too Big » - « Free Game »

½

     

 

DÉCOUVERTE DU MOIS :

 

Babehoven – Light Moving Time

Babehoven est un duo formé en 2017 à Portland, Oregon qui est maintenant basé à Hudson, New York. Il est composé de l’auteure-compositrice et chanteuse Maya Bon, ainsi que de son collaborateur, le musicien Ryan Albert. Le duo nous propose une musique simple, voire basique, appuyée surtout sur la voix de Maya. Il s’agit d’une musique folk alternative minimaliste, avec des mélodies pop. Après quelques mini-albums, Babehoven a signé un contrat de disques à New York et il nous présente aujourd'hui son tout premier album complet avec Light Moving Time. L’album a été précédé de trois premiers extraits : « I’m On Your Team », « Stand It » et « Often ». Leur musique est douce et s’apprivoise très facilement tout au long des 10 pièces. Ce sont 40 minutes qui demeurent agréables jusqu’à la fin. Voici donc un très bon premier essai pour ce duo qui possède incontestablement le sens de la mélodie.

Vidéoclips : « I’m On Your Team » - « Stand It » - « Often »

½

 

 

décembre :

 

Nickelback – Get Rollin’

Nickelback – Get Rollin’

Cinq ans après Feed the Machine, qui retournait à la base du son du groupe, Nickelback poursuit dans la même direction sur Get Rollin’. Ils laissent de côté encore une fois toute la fioriture qui les faisait s’éloigner de leur son brut et lourd. Le son de l’album n’est donc pas tout ce qu’il y a de plus moderne, mais il atteint son objectif. On le découvre rapidement avec l’énergique premier extrait « San Quentin », une de leurs compositions les plus efficaces depuis des années. Cependant, on réalise rapidement que les musiciens n’ont plus 20 ans lorsque l’on entend la nostalgique « Those Days » et qu’on a l’impression d’avoir affaire à des grands-pères sur « Skinny Little Missy ». Les refrains accrocheurs demeurent au rendez-vous dans des pièces comme « High Time », « Tidal Wave » (aux influences des années 1980) et autres ballades mid-tempo. Les vétérans rockers canadiens ont suffisamment d’expérience pour savoir quelle musique produire pour satisfaire leur auditoire, et c’est encore évident sur Get Rollin’. Malheureusement, Nickelback ne réussit pas à faire évoluer sa musique dans une direction bien surprenante. (chronique principale de décembre 2022)

Vidéoclips : « San Quentin » - « Those Days »

½

     

Aysanabee – Watin

Installé à Toronto, Aysanabee est un multi-instrumentiste, réalisateur et auteur-compositeur Oji-Cri du Clan des Suceurs de la Première Nation de Sandy Lake, dans le Nord-Ouest de l’Ontario. Il a commencé à créer de la musique sous le nom de jeune fille de sa mère pendant la pandémie. Avec Watin (du nom de son grand-père), il présente son premier album intégrant un superbe mélange de musique alternative, de rock, de soul et d’arrangements électroniques. À la fois hypnotique et mélodique, sa musique peut se comparer à celle de Bon Iver, Matt Corby, Kings of Leon et Sam Smith. L’album contient 10 chansons, entrecoupées de neuf intermèdes incluant la voix de son grand-père. En fait, le projet a débuté par des conversations entre lui et son grand-père, parlant de sujets qu’ils n’avaient jamais abordés ensemble : sa vie dans la zone de trappage de Sandy Lake, tomber en amour, sa vie dans un pensionnat indien et tout laisser derrière. Excellente source d’inspiration pour Aysanabee, il en a résulté trois simples rapides, d’abord « We Were Here » en juillet, puis « Nomads » en août et « Ego Death » en octobre. Il a donné près de 100 concerts en un an, incluant une présence au Festival international de jazz de Montréal. Watin est un album personnel qui peut quand même rejoindre un vaste auditoire, un album très agréable pendant près de 47 minutes. (découverte du mois de décembre 2022)

Vidéoclip : « We Were Here »

½

     

 Antoine Malette-Chénier – Consolations

Antoine Malette-Chénier – Consolations

Consolations est le premier enregistrement solo pour le harpiste Antoine Malette-Chénier. Il a été inspiré par le désir de toucher l’âme et le cœur de ses auditeurs avec une musique romantique, un récital intime propice à la communion et au partage d’émotions. Malette-Chénier propose des œuvres pour harpe, originales ou transcrites, dont plusieurs sont enregistrées pour la première fois. Elles peuvent sembler sombres, lumineuses, contemplatives ou dramatiques, mais elles sont toutes remplies d’espoir. Les 16 pièces, dont plusieurs transcriptions de Schumann et de Liszt, défilent de belle façon pendant 70 minutes pour une atmosphère bien agréable. Antoine Malette-Chénier joue un répertoire s’étendant de la Renaissance au baroque (sur instruments d’époque) jusqu’à la musique contemporaine. Il est harpe solo de l’Orchestre symphonique de Trois-Rivières et a joué avec plusieurs ensembles au Canada, en France et aux États-Unis, dont l’Orchestre symphonique de Montréal, les Violons du Roy, le Nouvel Ensemble Moderne et les Voix humaines. Diplômé de l’Université de Montréal, de l’Université McGill et de la Yale School of Music, Malette-Chénier détient aussi une maîtrise en harpes historiques du Conservatoire national supérieur de musique et danse de Lyon. (décembre 2022)

ATMA Classique

   

 Oscar Peterson – On a Clear Day: The Oscar peterson Trio - Live in Zurich, 1971

Oscar Peterson – On a Clear Day: The Oscar peterson Trio - Live in Zurich, 1971

Le légendaire pianiste et compositeur jazz montréalais est peut-être décédé il y a 15 ans, mais sa musique et ses performances incomparables demeurent bien présentes dans l’imaginaire collectif. En 1971, il part dans une tournée mondiale en trio (avec le bassiste danois Niels-Henning Orsted Pedersen et le batteur Louis Hayes) et il s’arrête à Zurich en Suisse. Ce concert inédit est maintenant présenté sur CD, une véritable pièce de collection puisque ce trio n’a joué ensemble qu’en 1971 et qu’il s’agit ici de leur seul enregistrement en concert, en plus d’un album studio intitulé Great Connection. Même si le trio a collaboré sur une courte période seulement, ce concert a été enregistré à la fin de leur tournée. Le groupe y démontre alors qu’il est au sommet de son art créatif, qu’il a une maîtrise parfaite de son jeu et une excellente synergie. Dans des pièces comme « The Lamp is Low », « Mack the Knife » et la chanson-titre, Peterson semble tout simplement en transe. C’est donc un épisode unique de l’histoire du jazz qui est immortalisé sur cet album mémorable. (décembre 2022)

SRF / Two Lions / Mack Avenue

½

     

 Sword – III

Sword – III

Après deux albums en 1986 (Metalized) et 1988 (Sweet Dreams), et avoir fait la première partie de Metallica, le groupe québécois Sword s’est séparé en 1991. Le groupe dirigé par Rick Hughes (qu’on a aussi vu comme leader de Saints & Sinners, comme choriste et en tant que participant à La Voix) a fait un retour en 2011 et joué depuis dans différents festivals. Sword revient maintenant officiellement avec son troisième album qui reprend exactement là où le groupe nous a laissés après Sweet Dreams. Le quatuor formé de Hughes (voix), son frère Dan (batterie), Mike Plant (guitare) et Mike Larock (basse) propose à nouveau son mélange de métal et de hard rock, avec des influences évidentes de Metallica, Iron Maiden, Dio et Queensrÿche. Plusieurs riffs de guitare s’avèrent vraiment efficaces, notamment avec les premiers extraits « (I Am) in Kommand » et « Dirty Pig ». Leur son ne révolutionnera assurément pas le genre, mais c’est un album agréable qui plaira aux nostalgiques du métal des années 1980. (décembre 2022)

Massacre

     

 Nelligan

Nelligan

Plus de 30 ans après sa création sur scène par André Gagnon (musique) et Michel Tremblay (textes), l’opéra Nelligan renaît sur disque dans sa version intégrale (sur 2 CD). La distribution de cette nouvelle mouture choisie par Normand Chouinard (15 acteurs-chanteurs de la production du Théâtre du Nouveau-Monde) inclut le populaire ténor Marc Hervieux (Nelligan vieux), le baryton Dominique Côté (Nelligan jeune), Kathleen Fortin (la mère de Nelligan), Linda Sorgini et Jean Maheux. La direction musicale est assurée par la pianiste Esther Gonthier, avec Rosalie Asselin (piano) et Chloé Dominguez (violoncelle). Nelligan retrace les grands moments de la vie tragique d’Émile Nelligan, poète national, né le 24 décembre 1879 et décédé le 18 novembre 1941 (à l’âge de 61 ans), après avoir passé plus de 40 ans interné à l’hôpital psychiatrique Saint-Jean-de-Dieu de Montréal. Ce magnifique coffret de deux disques comprend le livret de l’opéra avec le texte complet de Michel Tremblay. La couverture de l’album présente un portrait de Nelligan par le peintre québécois Mathieu Laca, créé à partir de sa photo la plus célèbre. (décembre 2022)

ATMA Classique

   

 Albertine en cinq temps – L’opéra

Albertine en cinq temps – L’opéra

Réalisé d’après la pièce de Michel Tremblay, l’opéra Albertine en cinq temps a été enregistré à la salle de concert du Domaine Forget de Charlevoix à la suite de la création de l’œuvre au Théâtre du Rideau Vert dans une mise en scène de Nathalie Deschamps en septembre dernier. L’opéra met en scène une femme de 70 ans qui, dans sa chambre d’un CHSLD, se rappelle ses souvenirs à différentes étapes de sa vie. Sur une musique composée et orchestrée par Catherine Major et un libretto (livret) par le Collectif de la Lune Rouge, l’opéra met en vedette six grandes voix lyriques québécoises : Chantal Lambert (Albertine à 70 ans), Monique Pagé (Albertine à 60 ans), Chantal Dionne (Albertine à 50 ans), Florence Bourget (Albertine à 40 ans), Catherine St-Arnaud (Albertine à 30 ans) et Marianne Lambert (Madeleine). Voici une façon différente de redécouvrir l’œuvre de Tremblay. (décembre 2022)

ATMA Classique

   

 Suite Tango

Suite Tango

Les virtuoses Denis Plante (bandonéon) et Stéphane Tétreault (violoncelle) unissent leurs forces pour nous offrir Suite Tango, un recueil de six suites de danse pour bandonéon et violoncelle. Ces suites s’inspirent des « Suites pour violoncelle seul » de Johann Sebastian Bach, tout en présentant un univers musical singulier mettant en vedette le tango. Le recueil de mélodies surprend par sa variété rythmique et sa sensualité. L’ensemble de près d’une heure s’avère original et bien agréable, un très bel ajout à votre collection. (décembre 2022)

ATMA Classique

   

 

novembre :

 

Taylor Swift – Midnights

Taylor Swift – Midnights

Avec Midnights, Taylor Swift revient à un style électro-pop comparable à ce qu’elle nous avait offert sur Reputation en 2017. Ce sont 13 chansons mid-tempo ou plutôt dansantes qu’elle présente, des rythmes parfaits pour des nuits chaudes et festives. On peut d’ailleurs découvrir en plus une version allongée, « 3 AM Edition », qui contient sept titres additionnels pour se rendre aux petites heures du matin. On peut entendre plusieurs confessions, comme celles qu’on peut faire en période d’insomnie, avec des regrets, récriminations, résignations, etc. Cependant, l’ambiance très cool du disque le rend vraiment agréable sur toute sa longueur. Sans être très surprenants, les textures et arrangements de Jack Antonoff s’avèrent particulièrement réussis, même si on sent qu’il est un peu moins dans son élément que sur Folklore par exemple. Voici un autre disque extrêmement efficace de la part de Taylor Swift qui continue de nous impressionner par sa large palette créative. (chronique principale de novembre 2022)

Vidéoclips : « Anti-Hero » - « Bejeweled »

½

     

Sophianne Girard – For Some Reason

Sophianne Girard est une interprète et compositrice jazz montréalaise qui présente son premier album avec For Some Reason, après diverses explorations musicales. Les huit pièces alternent entre chansons et pièces instrumentales, et tirent leurs influences des standards jazz, du jazz latin, du jazz modal et de la pop. Certains textes dénoncent, d’autres sont imaginaires, et finalement on retrouve des textes bien personnels. Le tout est interprété avec une très belle voix claire qui lui est propre. Voici donc un très bon premier essai par cette artiste talentueuse. (découverte du mois de novembre 2022)

½

 

Jean-Michel Leblanc – Intriqué

Jean-Michel Leblanc – Intriqué

Le guitariste, arrangeur et compositeur Jean-Michel Leblanc présente son deuxième album avec Intriqué. Il nous propose un jazz fusion avec un heureux mélange d’influences, du folk au rock progressif, en passant par le rock psychédélique, le hard-bop, la pop contemporaine et la musique de film. En fait, Leblanc explore habilement les contrastes musicaux sur cet album conceptuel. L'artiste de Saint-Hyacinthe présente huit pièces à la fois expérimentales et accessibles, un mélange instrumental et chanté (avec la voix de Jeanne Laforest) qui ne plaira pas qu’aux amateurs de jazz. Entouré de ses musiciens, Leblanc peut aussi compter sur le Quatuor Andara pour les cordes. Voici un disque plutôt créatif, qui va dans plusieurs directions, tout en conservant un fil conducteur. (novembre 2022)

 

Les Trois Accords – Présence d’esprit

Les Trois Accords – Présence d’esprit

Après 20 ans de carrière, Les Trois Accords ont toujours le sens de la mélodie sur Présence d’esprit. Le groupe nous présente encore une fois 10 titres inoubliables, de véritables vers d’oreille, à commencer par les premiers extraits, « Piscine hors terre » et « Internet ». Une pièce se démarque du lot, « Pâté chinois », un des rares moments touchants dans le répertoire du groupe, qui est généralement plutôt léger. L’ensemble pop rock demeure toujours aussi efficace et plaira assurément aux nombreux fans des Trois Accords, qui continuent de s’accumuler depuis toutes ces années. (novembre 2022)

½

   

 

 

 

 

       

 

 

Recherche personnalisée


Copyright © 2001-2023, Musicomania.ca. Tous droits réservés / All rights reserved.

S'abonner à musicomania_ca sur Twitter / Join musicomania_ca on Twitter